Infos pratiques


Dernier communiqué + infos pratiques et programme

Manif de mise en culture : contre l’aéroport et pour les terres

La manifestation du 13 avril comportera 2 cortèges, l’un au départ des Ardillères, l’autre au départ de la Paquelais-Bois Rignoux RV à 10h.

En écho démultiplié à la manifestation d’occupation de la ferme maraîchère du Sabot au printemps 2011, nous irons soutenir, tracteurs en tête et outils en main la quinzaine de nouveaux projets collectifs paysans qui bourgeonnent sur la zad en ce printemps.

Tout au long de la journée, il sera possible de cheminer en direction des différents chantiers agricoles participatifs, (mais aussi des repas, discussions, ateliers, foires aux semences, fêtes et bal…) et de participer ainsi à la remise en culture de terres menacées par le projet d’aéroport.

Depuis plus de 4 mois l’occupation permanente des routes et carrefour de la zad par les gardes mobiles nous a contraint à passer à travers champs A l’arrivée du printemps, ce blocus policier perturbe profondément l’activité agricole et la vie sur la zone. Le 13 avril et au-delà, nous entendons bien piétiner de nouveau le bitume des départementales plutôt que le bocage que nous défendons.

La manifestation « sème ta zad » s’inscrit dans la continuité de la réoccupation du 17 novembre. 6 mois après les expulsions, alors que 19 maisons et cabanes avaient été détruites, plus de 30 nouveaux habitats ont été reconstruits. La zad et la lutte contre l’aéroport, appuyés par plus de 200 comités locaux sont aujourd’hui plus vivant que jamais. A l’heure où la commission du faux dialogue s’apprête à révéler sans nulle surprise son soutien au projet du premier ministre et alors que celui-ci pourrait décider de reprendre les opérations policières, « Sème ta zad ! » est une nouvelle étape pour continuer à les mettre en échec. « Sème ta zad ! » est une manière de construire ce que sera la zone après l’abandon définitif de la chimère aéroportuaire à Notre Dame des Landes.

« Sème ta zad » et la question des terres agricoles, sur la zad et au-delà

La manifestation « sème ta zad » est le fruit d’une assemblée hebdomadaire qui regroupe autant des agriculteurs professionels que des collectifs paysans non conventionnels.

Cette assemblée met en avant notamment :

- la volonté d’une gestion collective des terres menacées par l’aéroport pour parer aux tentatives de divisions d’ago et consorts.

- une détermination à ce que la répartition de ces terres ne bénéficie pas à l’agrandissement des exploitations existantes mais à tout ceux qui en ont besoin.

- un maintien de l’activité agricole sur le maximum de ces terres alors que bien au delà de Notre dame des landes, on assiste à une destruction accrue et catastrophique des surface cultivables.

- la nécessité de développer des projets d’agriculture vivrières, locales et des perspectives d’autonomie alimentaire face à l’agro-industrie, d’autant plus dans un contexte de crise économique et sociale.

Pour plus de précisions sur les objectifs de cette manifestation, lire aussi l’appel complet à la manifestation : http://zad.nadir.org/spip.php?artic… et l’appel à occupations agricoles : http://zad.nadir.org/spip.php?artic…

Précisions sur l’Etat d’esprit de cette manifestation

L’objectif de la journée du 13 avril est d’accompagner et de soutenir la remise en culture des terres de la zad, de passer un temps d’échanges et de fête. Tout un chacun, quel que soit son âge et sa mobilité est invité à venir participer à cette manifestation populaire. Nous sommes confiants quant au fait de parvenir à nos objectifs. Au vu de la mobilisation autour de cette manifestation et de notre détermination, nous estimons que la Préfecture commettrait une erreur regrettable en essayant de nous en empêcher.

Comme pour la manifestation du 17 novembre, nous invitons les participant-e-s à la manif du 13 avril à venir avec leurs outils, panneaux et banderoles faites mains en lien avec la lutte, plutôt qu’avec de mornes drapeaux d’organisation et partis politiques.

Infos pratiques pour les participant-e-s à sème ta zad

## Carte et programme

Une carte avec le détail des différents sites, projets agricoles est disponible sur le site ici :

Le programme complet de la journée du 13 est lisible ci-dessous. Vous êtes invité-e-s à rester le week-end et dans les jours qui suivent pour continuer à aider à la mise en place des différents projets.

## Apports matériel aux projets agricoles

Pour la manifestation chacun-e- est invitée à venir avec un outil à brandir sur le cortège.

Une liste précise de besoins matériels (plants, outils et autres…) pour les différents projets est visible sur le site là : http://zad.nadir.org/spip.php?artic…

Si vous amenez du matériel de construction difficile à transporter en manif, il vous sera possible de le déposer dans des tracteurs avec remorques au début de chaque cortège.

## Radio :

Radio klaxon, la radio pirate de la zad, couvrira la manifestation en direct toute la journée sur le 107.7 et relaiera les diverses infos pratiques et évènements. Pensez à vous menir d’un petit poste de radio à piles.

## Accueil, couchage et repas

Un camping d’accueil sera ouvert dès vendredi soir derrière les Planchettes, sur la d281 (en venant de la Paquelais), sur la droite après le carrefour des « fosses noires ». Il y aura de l’info et de la place pour poser sa tente. Des cantines dispersées sur la ZAD (voir carte) assureront des repas dès le vendredi soir et jusqu’au dimanche midi. Cela dit il est toujours bon d’amener un peu de nourriture avec vous pour pouvoir vous débrouiller au cas où, notamment pour le pique-nique du samedi midi, au cas où nous soyons dépassés par la foule.

## Parkings

Les manifestant-e-s seront invités à se garer le long des routes de manière organisée de manière à ce que ça puisse circuler. Des indications plus précises sont visibles sur la carte et une signalisation sera présente sur place.

## Automédias :

Pour les personnes souhaitant documenter cette manifestation dans le cadre de médias indépendants, un rendez-vous est proposé ce vendredi à 18h derrière le « bus média », dans la grange à la Rolandière.

## Affichage dans les environs

Des affiches sont disponibles en quantité sur la zad (fosses noires, bellevue, wardine, chat-teigne) ainsi qu’à B17, 17 rue Paul Bellamy à Nantes. Toute initiative de collage au cours de cette dernière semaine sera la bienvenue.

## Rencontres des comités locaux le dimanche 14 avril.

Un temps d’échange et de rencontres avec les comités locaux présents pour Sème ta zad aura lieu le dimance 14 avril à 10H30 à la Vache Rit (avant une prochaine rencontre de ce type au lendemain de la chaîne humaine, le 12 mai). Nous invitons deux personnes de chaque comité à y participer.

## Pour en savoir plus…

Toutes les infomations sont en ligne sur le site web http://zad.nadir.org/, rubrique « Sème ta zad ! ». En fonction de la situation, sur le terrain, d’éventuelles nouvelles infos seront publiées sur ce site web. Jetez un coup d’oeil avant de partir.

Il est possible aussi d’écrire à semetazad@riseup.net

Une dynamique agricole dans l’environnement de la Zad a germé. Pour un bon enracinement quelques matériels, connaissances et énergies sont nécessaire. Les besoins des collectifs ont été recensé (voir la liste) et nous vous invitons à prospecter les granges, les greniers, les garages,…afin de retrouver les outils (même démanchés ou à réparer) et astuces qui permettent une autonomie des Hommes grâce à la terre nourricière.

N’encourageons pas le business quand tant de matériel est relégué dans le fond des ateliers.

Les dons peuvent être amenés dès à présent sur les lieux respectifs ou à Montjean, soit le jour même de la manif, le 13 avril. Nous vous invitons également à venir le jour même avec vos outils personnels pour participer à divers chantier.

C’est le printemps, on se mobilise pour les jardins qui assureront la nourriture estivale. Une attaque policière peut détruire les ménagements effectués mais la solidarité et l’énergie commune seront plus forte que la pression des bitumeurs en série !!!


LISTE GLOBALE

Voici la liste générale de nos « rêves les plus fous », on a l’habitude de se démerder avec trois fois rien mais les outils ça simplifie la vie ! Ci-après vous trouverez une liste détaillé par jardin

Il est préférable, surtout concernant les animaux et les plantes, que des contacts s’établissent entre des donateurs et les bénéficiaires.

Plants : Arbres – Fruitiers – Légumes – Aromatiques – Plantes médicinales

Graines : Céréales – Légumineuses (en particulier haricots, soja et pois) – Graines de toutes variétés

Animaux : Essaim d’abeilles – Volatiles – Ovins – Bovins – Caprins – Equidés

Apport pour le sol : Fumier – Calcaire – Terreau – BRF – Paille – Déchets verts (sauf trop acides)

Outils : Brouettes – Grelinettes – Pelles – Bèches – Fourches/Bèches – Binettes – Pioches – Rateaux – Fourches – Faux – Haches – Scies – Petits outils à main – Tronçonneuse – Godets – Outils de traction animale – Tracteurs à moteur + machines outils – Remorques – Broyeur à végétaux …

Systèmes d’irrigation – Tuyaux – Raccords – Gouttes à goutte – Pompes à eau – Tonnes à eau – Bidons propres – Arrosoirs

Structures : Serres / Baches / Cables – Arceaux de tunnels nantais – BRF – Chassis – Tuteurs – Cabanes en kit – Ruches + Matériel Apicole

Materiel à enclos : Fils de fer – Grillage – Piquets – Batteries – Foin


BESOINS MATÉRIELS DES DIFFÉRENTS JARDINS PARTICIPANT À SÈME TA ZAD

(En cours)

- LE GOURBI 

_Bêche, râteau, binette, pelle
_Outils à main : Bêche, râteau, binette, sécateurs

- JARDIN MÉDICINAL ET AROMATIQUE (À côté des Fosses noires et de la Vraie rouge) :

_Outils (à manche ou à main) : Grelinette (4 ou 5 dents) , bêche, râteau, binette, pelle, sécateurs, pelle, sarclette
_Planches de godets ou Godets + cagette à godets
_Tamis rond
_Boutures de plantes ou graines médicinal et aromatique (cassis, myrtille, menthe, mélisse, bourrache, bardane, consoude, romarin, sauge etc…)
_Palettes / Tables pour semis
_Séchoirs à plantes ou matériel pour en construire (grillage, tasseaux etc)

-  LE ROUGE ET LE NOIR

Outils : 2 bêches à dents, 2 crocs, 2 râteaux, 1 griffe, 1 binette, 2 serfouettes, 4 houes, 2 grelinettes, 2 plantoirs, 5 petites pelles, 1 fourche à fumier, 4 pelles bêches, 2 pelles rondes, 2 brouettes, 6 arrosoirs,
-1 tonne à eau
_ 6 tonneaux

- SWARDINE

_Outils à manche : Grelinette, bêche, râteau, binette, pelle
_Outils à main : Bêche, rateau, binette, sécateurs, coupe branches, tenaille, masse
_Brouette
_Grillage anti-lapin,
_Petits godets plastiques
_Voile P17 maraîchage
_Irrigation (gouttes à gouttes + Polyéthilène Diamètre 25 + vannes à raccords + pompes)
_Isolateur clôture
_Claie en inox séchoire
_Bois non traités (Planche tasseaux)

- LES 100 NOMS

Outils : 2 râteaux, 2 crocs, 1 grelinette, 3 binettes, 2 fourches (dont 1 à paille), 6 arrosoirs, 1 pelle de terrassier

Gros matériel :
2 cuves 1000 litres, 4 bidons 200L
_1 serre d’au moins 100m2
_1 rouleau de film P17
_1 pompe à eau manuelle et tuyaux (tirer l’eau d’un puit jusqu’aux cultures)
_Cuves piscines bacs
_Et pour la phyto-épuration : 4 abreuvoirs à vache ou grands contenants pour les cuves, des espèces épuratrices (Ibis, roseaux…), des matériaux spécifiques (pierres volcaniques filtrantes…)

Matières premières Pour la constitution des buttes notamment.
5 rounballers de paille pour l’isolation, les chèvres (paille sèche de bonne qualité), le mulchage des buttes (paille sèche ou même pourrie).
_Composts frais ou mature, en vrac ou en sacs
_Fumier de toutes origines (cheval, vaches, ovins, poules heureuses…)
_Bois Raméal Fragmenté (BRF), coupes de haies
_Tontes de pelouse

- Chantier AcheMine : Chemins pour le passage sur la zad qui évitent les routes

Besoins de matériaux : ficelle, petite corde, clous, palettes, planches, balises orange de marquage du projet d’aéroport et de barreau routier, peinture. Pour 1245m de clôture barbelé : 2490m de fil barbelé, 320 piquets, 650 cavaliers

Besoins en outillage : pelles, pioches, scies, serpettes, sécateurs, faucilles, gants

Et toutes les bonnes idées et tout ce qu’on a oublié !

Si vous avez des plans pour récupérer ces matériaux ou vous nous en amenez sur place tenez-nous au courant au 06 13 89 32 96.

- Bellich’/Bord d’elles

Alors, pour ce « fameux lieu en bord de D42, voisin de la Gare et du Champ de Ronces », on prévoit :

_finir le drainage du terrain _monter et planter des buttes permacoles _(sous réserve) construire un atelier avec toit végétalisée _dégustation de vin d’ortie et de bouleau si les levures le veulent bien…

_Il faudrait quelques dizaines de bras avec outils, mais vous pouvez passer à plus, on a d’autres idées derrière…

_On prend tout et tout le monde, mai si vous avez…

_Plants d’aromatiques, de pommes de terre, de choux, de fraisiers, et petits fruits Plants de bistorte, égopode, consoude, souchet, cresson de fontaine, crambe outils de base du jardin (+grelinettes) et de travail du bois, broyeur (sachant qu’on n’a pas d’elec) compost et bois (plaches, chevrons…) bâche pare-pluie et/ou tôles

Voilà quelques chansons composées ici et là, à l’occasion de manifs ou qu’on a reçu. N’hésitez pas à les entonner à chaque occasion ! Les émissios de radio et les morceaux de musique ont leurs propres articles.

Lèse Béton

Celle qu’on chante depuis un moment déjà, et qui n’a jamais été autant d’actualité !!!

1/
J’étais tranquille, j’étais peinarde
Bien au chaud dans mon lit
D’un coup l’huissier en a eu marre
M’a dit de dégager d’ici
On s’est r’trouvé au tribunal
Paraît qu’on f’sait qu’chose de mal
« Vous occupez des maisons vides
C’est trop stupide.

J’parie qu’vous travaillez même pas
Et qu’en plus vous vous lavez pas.
Les maisons que vous habitez
Vinci les veut pour faire du blé
Le mieux ce s’rait la destruction. »
Moi j’y ai dit : « Lèse béton ».

Il nous a dit d’la fermer
On s’est mis à chanter
On sait qu’ça va chauffer
On s’en fout, on est prêt.

2/
J’étais tranquille, j’étais peinarde
Je cultivais mon potager
D’un coup j’ai vu passer dix cars
Blindés d’policiers surarmés
Ils ont rampé dans mes courgettes
Pis m’ont regardé d’un air bête.
« T’es sur les terres de Vinci
Dégage d’ici. »

Ils avaient beau se la péter
On était bien barricadé
Leurs hélicos, leurs lacrymos
On trouvait ça très rigolo
On s’croyait dans un film d’action
Moi j’y ai dit « Lèse béton ».

Z’ont voulu nous taper
On a chouré leurs matraques
Là ils ont paniqué
On a gardé nos baraques.

3/
J’étais tanquille, j’étais peinarde
A saboter cett’ société
Quand deux-trois débiles en costard
Ont décidé d’aménager.
Pour contrôler la vie d’chacun
Vinci ne recule devant rien
« Rien à foutre de tous ces gens
Faut fair’d’l’argent. »

Bétonner des terres agricoles
Et faire une grande mégalopole
Fais confiance à Jean-Marc Ayrault
Il est complèt’ment mégalo
Ils veulent imposer leurs avions
Moi j’y ai dit « Lèse béton ».

Et à chaque forage
On fait un sabotage
On les emmerd’sans arrêt
Ils abandonnent leur projet.

La morale de cette belle histoire
C’est qu’pour détruire le capital
Pas b’soin qu’on attende le grand soir
Pour qu’ils tombent de leur piedestal
Quand à la fin d’une chanson
Ils s’retrouvent à poil et sans fric
Pas besoin d’imagination
Pour trouver la chute magnifique.


Oui, Monsieur le Préfet
Christian de Laverne
Nous sommes des terroristes
Comme tu dis aux journalistes

On fait des barricades
Pour faire chier ta flicaille
Nous sommes des terroristes
Comme tu dis aux journalistes

On veut pas d’aéroport
Le bocage, il est pas mort,
Ici c’est fantastique,
Quand il n’y a pas de flics

Jean Marc Ayrault ce sale con,
A détruit nos maisons
Lui c’est un terroriste
Du parti socialiste

Résistance et sabotage
Il faut que Vinci dégage
On en parle en collectif
Pour virer ce terroriste


Flic sur la ZAD

Sur l’air de « flic de Paris » de Jean Jonas.

T’es v(nu pour expulser des gens

qui voulaient juste vivre tranquillement

Tranquille est-ce que ta conscience l’est

Ou préfère-tu ne pas y penser ?

*

Matraque facile et répression

Sont les mots d’ordre du bataillon

Qui n’est pas vraiment réputé

Pour avoir de la subtilité

*

T’es qu’un flic sur la ZAD

T’es qu’un flic sur la ZAD

*

T’y comprends rien à ces p’tits chemins

C’est tout boueux en plus il pleut

Y’en a marre de tous ces gauchos

Tu préfèrerais être au bistrot

*

Heureusement que t’as ton bouclier

Parce qu’ils font rien qu’te caillassere

Et puis y’a tes petites lacrymos

A leur balancer dans le dos

*

T’es qu’un flic sur la ZAD

T’es qu’un flic sur la ZAD

*

La Gaité que t’as muré

La Bellich’ que t’as brûlé

Toutes les cabanes qui sont tombées

Tu t’en fais une p’tite fierté

*

Mais au Sabot les feux s’allument

Tu toucheras pas à nos légumes

Nos maisons on les r’construira

Ne crois pas qu’on ait peur de toi

*

Pauvre flic sur la ZAD

Pauvre flic sur la ZAD

*

T’es v’nu défendre les intérêts

D’la société et du privé

De ces messieurs qui se croient

Monétairement dans leur bon droit

*

Mais cette terre aussi fait ses choix

Que tu la privatises ou pas

Et ceux qui l’habitent aujourd’hui

Sont bien les enfants d’Anarchie

*

Contre les flics sur la ZAD

Contre les flics sur la ZAD

Chant pour la ZAD

Alors qu’le climat est déréglé
Et qu’le pétrole vient à manquer
Ils veulent faire voler plus d’avions
Couler toujours plus de béton

Sur la ZAD d’Notre-Dame-des-Landes
Nos vies ne sont pas à vendre
Les vaches, les oiseaux, les tritons
Valent bien mieux que leurs cotations

Alors que la crise sévit dehors
Ayrault paie son aéroport
Il envoie les flics et les camions
Pour Vinci il ordonne les expulsions

Sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
Nos vies ne sont pas à vendre
Les chèvres, les moutons, les écureuils
Valent bien plus que leurs portefeuillees

Chili, Malaisie, forêt de Khimki
Vinci veut bétonner la vie
Partout chez nous sur cette Terre
Nos luttes n’ont pas de frontières

Sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
Nous inventons notre monde
D’entraide et d’autogestion
Bienveillance et jubilation !

ecoute ici

Sur l’air de Malbrough s’en va en guerre.

reçu du groupe qui se crée à Nice :

Ayrault s’en va en guerre, Matraque et lacrymogène !
Vinci est son compère.

Il fait construire à tort
Matraque et lacrymogène ! _Un grand aéroport.

A Notre Dame des Landes
Matraque et lacrymogène.
La campagne de Nantes.

Sur 2000 hectares,
Matraque et lacrymogène.
En France, ça devient rare.

Y squattent des résistants,
Matraque et lacrymogène.
On espère pour longtemps.

Malgré les bulldozers,
Matraque et lacrymogène.
Les flics, les militaires

Le béton se mange-t-il ?
Matraque et lacrymogène.
Bon appétit Vinci !

Cessons cette folie !
Matraque et lacrymogène.
Nos vies contre leurs profits !

Ami-e, entends tu le vol noir des avions dans nos plumes

sur l’air du Chant des partisans

Ami-e, entends tu le vol noir des avions dans nos plumes
Ami-e, entends tu les cris sourds d’un pays qu’on bitume ?
Ohé, habitante, occupante, et paysan, c’est l’alarme,
Ayrault et Vinci, arrêtons les frénésies mégalomanes !

Venez des campagnes, descendez des montagnes, camarades,
Sortez de vos poches, les marteaux et les pioches, l’attirail
Ohé, les zadistes, à vos frondes, vos cailloux, à vos rêves,
Ohé, saboteurs, les stopper ne tient qu’à nous, pas de trêve,

C’est nous qui brisons, vot’mafia, vot’béton, vos délires,
Les flics à nos trousses, et la rage qui nous pousse, on vous vire,
Il y a des pays où les gens sont comme des cons sous vos phares,
Ici, voyez vous, on vous laissera rien du tout, pas une are

Ici, chacun sait, vos travaux, vos méthodes, qu’on en crève,
Vinci, si tu tombes, un ami sort de l’arbre et t’achève,
Demain vos projets moisiront dans la pénombre, dans des soutes
On le sait comme on sait qu’dans la nuit la liberté nous écoute

Ami-e, entends-tu…
Ami-e, entends-tu…

A bas pétrole et béton

(d’après La blanche hermine de Gilles Servat)

Des réinterprétations proposées par Esprit 68 : http://www.esprit68.org

J’ai rencontré ce matin,
Sur la route de Grandchamps,
Une troupe de marins,
D’ouvriers de paysans :

« Où allez-vous camarades
Avec vos fusils chargés ? »
« Nous montons des embuscades,
Viens rejoindre notre armée ! »

Refrain :
La voilà la Blanche Hermine,
Vive la mouette et l’ajonc !
La voilà la Blanche Hermine,
A bas pétrole et béton !

Ils disent « Nous partons de Nantes
Pour rejoindre les renforts,
Qui à Notre-Dame-des-Landes
Combattent l’aéroport. »

Je leur dis que c’est folie
D’affronter l’ordre marchand,
Ils me disent que c’est folie
D’attendre encore plus longtemps.

Refrain

Pour augmenter leurs profits,
Ils voudraient tout bétonner,
Emprisonner toute vie
Et abolir le verger.

Leurs ordures, leurs marées noires
Déjà nous ont envahis,
Nous combattons les pouvoirs
Qui flétrissent le pays.

Refrain

Leurs déchets dans l’atmosphère
Nous étouffent lentement,
Leur industrie mortifère
Nous condamne sûrement.

Le cancer nucléaire,
Pendant cent mille et mille ans
Empoisonnera la terre
Et condamnera nos enfants.

Refrain

Un troupeau de bêtes à cornes
A fait fuir les policiers ;
Pour des condés qu’on encorne
Aux vaches nous sommes associés.

Nous entrons en résistance,
Nous lutterons pour la terre ;
Elles valent mieux nos existences
Que leur folie suicidaire !

Refrain

Car de Plogoff au Larzac
Et du Val de Suze à Nantes,
Se lèvent les contre-attaques
A la folie dominante.

Alors ils m’ont convaincu,
J’ai pris mon fusil chargé ;
Je suis parti de ma rue,
Pour rejoindre leur armée !

Refrain

Les deux chansons suivantes ont été réécrites pour le PotColl, potager collectif des Lentillières de Dijon, mais à quelques détails près, elles sont chantables ici ! De la ZAD aux Lentillières, Non aux expulsions !

Le chant des maraîchers ;

(d’après Diggers’ song)

Les vieilles chansons de luttes anglaises sont toujours, hélas, d’une brûlante actualité. Le problème de l’accès à la terre, à l’échelle de la planète toute entière, continue notamment de révéler toutes les injustices et tous les ravages de l’ordre marchand. Pour bien le confirmer, et l’illustrer plus localement, nous avons tenté une adaptation rimée de la chanson des bécheux. L’histoire récente du Pot’Col’Le à Dijon a pu guider cette adaptation, mais finalement, c’est dans d’innombrable lieux en France, en Europe ou dans le monde que de nouveaux « bêcheux » ou de nouveau maraîchers sont appelés à se lever.

Vous tous les maraîchers, tenez bon, tenez bon,
Vous tous les maraîchers, tenez bon,
Quand vous revendiquez, la terre à défricher,
Les flics sont embusqués, ils se sont rapprochés,
Maraîchers, tenez bon !

De pelles et fourches armés, tenez bon, tenez bon,
Vous avez défilé, tenez bon,
Vous avez défilé, pour votre potager,
La foule rassemblée vous a encouragé,
Maraîchers, tenez bon !

Ils détruisent vos maisons, tenez bon, tenez bon,
Ils détruisent vos maisons tenez bon,
Ils détruisent les maisons, laissées à l’abandon
Menacent de prison, plutôt que d’en faire don,
Maraîchers, tenez bon !

Le maire s’est réveillé, tenez bon, tenez bon !
Il veut tout planifier tenez bon !
Pour les riches blasés, faire des éco-quartiers,
Les pauvres sont chassés, à qui donc se fier ?
Maraîchers, tenez bon !

Les promoteurs arrivent, tenez bon, tenez bon !
Les promoteurs arrivent, tenez bon !
Ils gagnent leur pognon, en coulant leur béton
Ils volent même votre nom, pour parquer les moutons,
Maraîchers, tenez bon !

Le profit est leur loi, tenez bon, tenez bon !
Le profit est leur loi, tenez bon !
Le profit est leur loi, le partage hors la loi,
Tout l’argent qu’ils emploient, la misère déploie.
Maraîchers, tenez bon !

Ils accaparent les terres tenez bon, tenez bon !
Ils vendent l’eau et l’air, tenez bon !
De scrupules privés, avec rapacité,
Aux compagnies privées, ils bradent la cité,
Maraîchers tenez bon !

Reprendre en main sa vie, tenez bon, tenez bon !
Cela commence ici, tenez bon !
Et sans propriétaire, ressusciter la terre,
Pour l’aimer toute entière, d’un amour libertaire,
Maraîcher gloire à vous !

La chanson du Sabot

d’après la chanson du Pot’Col’le (d’après La chanson du CMDO)

Le Sabot comme on l’appelle
C’est ce fameux potager,
Qu’armé-e-s de fourches et de pelles
Des ami-e-s ont défrichés.

Des navets par centaines,
Des carottes par milliers,
Des navets, des carottes, par centaines et par milliers !

Pour résister à l’appel
Morne du supermarché
Tous ces citadins rebelles,
Se sont mis à jardiner !

Des poireaux par centaines,
Des patates par milliers,
Des poireaux, des patates… et des cucurbitacées !

Mais gêné par la rengaine
D’ ces empêcheurs de bétonner
Jean Marc Ayrault non sans peine
A voulu les expulser.

Des courgettes par centaines,
Des tomates par milliers,
Des courgettes, des tomates, par centaines et par milliers !

Sous l’assaut des tractopelles
des cabanes sont tombées
Mais le potager rebelle
tôt ou tard va repousser !

Voilà un an qu’il appelle
Les voisins à bien manger
En remplissant leurs gamelles
De légumes à partager !

Des salades par centaines,
Des radis par milliers,
Des salades, des radis, par centaines et par milliers !

La révolution, la Belle,
Agite le potager,
Elle pousse ses radicelles,
C’est l’affaire des jardiniers !

Des panais par centaines,
Des oignons, par milliers,
Des panais, des oignons, par centaines et par milliers !

Facultatifs :
Le vieux monde se craquelle
D’à peu près tous les cotés,
Quand le nouveau se révèle
Sous les coups des jardiniers !

Des topis, par centaines
Des nambours, par millires,
Des topis, des nambours, par centaines et par milliers !

Il était un premier ministre

sur l’air de Il était un petit navire

Il était un premier ministre
Il était un premier ministre
Qui voulait tout ,tout, tout ,tout bétonner
Qui voulait tout ,tout, tout ,tout bétonner
Ohé, ohé…
Ohé, ohé Jean Marc AYRAULT
Ton aéroport, tu n’l’auras pas
Ohé, ohé Jean MarcAYRAULT
Ton aéroport ,ne se f’ras pas

C’est notre DAME DES LANDES (bis)
Que t’as décidé de sacrifier (bis)
Ohé, ohé…
Ohé, ohé Jean Marc AYRAULT
Ton aéroport, tu n’l’auras pas
Ohé, ohé Jean MarcAYRAULT
Ton aéroport ,ne se f’ras pas

Mais notre DAME DES LANDES (bis)
Ne se laissera jamais abusée (bis)
Ohé, ohé…
Ohé, ohé Jean Marc AYRAULT
Ton aéroport, tu n’l’auras pas
Ohé, ohé Jean MarcAYRAULT
Ton aéroport ,ne se f’ras pas_

A ton service, tu as tes flics (bis)
Pauvres larbins au service du fric (bis)
Ohé, ohé…
Ohé, ohé Jean Marc AYRAULT _Ton aéroport, tu n’l’auras pas
Ohé, ohé Jean MarcAYRAULT _Ton aéroport ,ne se f’ras pas

Face à tes armes, nous résistons (bis)
Ensemble, nos armes c’est l’union (bis)
Ohé, ohé…
Ohé, ohé Jean Marc AYRAULT
Ton aéroport, tu n’l’auras pas
Ohé, ohé Jean MarcAYRAULT
Ton aéroport ,ne se f’ras pas

LE FOL AEROPORT DE NOTRE DAME DES LANDES

Paroles et musique : la Parisienne Libérée : http://www.laparisienneliberee.com/… [citation F. Hollande]

Le projet ambitieux dans les années soixante
D’un Concorde radieux, d’une industrie qui chante
Le projet innovant des années soixante-dix
Il faut dorénavant que chacun atterrisse
Le projet oublié des années quatre-vingt
Le pétrole a flambé tout ça ne sert plus à rien
Le vingtième siècle est mort, plus personne ne demande
Le fol Aéroport de Notre Dame des Landes
Quand soudain par magie, le monstre est ranimé
Le Grand Hub a surgi prêt à tout bétonner
Adieu les salamandres, le bocage va fermer
Ya du terrain à prendre et de l’argent à gagner,
Le kérosène est cher, promis ce sera le dernier
Mais comme pour l’EPR, pas question de renoncer
On sait bien qu’on a tort mais il faut qu’on défende
Le fol Aéroport de Notre Dame des Landes
[Citation P. Lapouze]

Ya juste quelques centaines de caïds surarmés
Ya juste un hélico et un petit peu de fumée
Deux lignes de camions blancs, une ronde de camions bleus
Et partout dans les champs des vaches qui ne font pas meuh (bis)

L’a fallu enterrer quelques tritons crêtés
Mais pour monsieur le prefet tout s’est très bien passé
Une action héroïque en milieu difficile
Des noms énigmatiques, une poésie hostile :
Le Liminbout, le Tertre, le Sabot, la Vache rit
La Saulce, les Planchettes, Bel air, le Pré failly,
L’Isolette, la Gaîté, le Phare, la Chèvrerie,
La Bellich’, les Rosiers, la Cabane, la Sècherie…

Ya juste quelques centaines de caïds surarmés
Ya juste un hélico et un petit peu de fumée
Deux lignes de camions blancs, une ronde de camions bleus
Et partout dans les champs des vaches qui ne font pas meuh (bis)

C’est une concertation d’un genre déconcertant
Et pour la transition, ça transit bizarrement
Oignons contre lacrymos, chacun son style de bottes
Jusqu’au dernier poireau, jusqu’à l’ultime carotte
Tout est mondialisé cependant jusqu’ici
Y’a pas de curé nantais en vente au duty free
Non tout n’est pas perdu, c’est pas dit qu’on se rende
Au fol Aéroport de Notre Dame des Landes

Ya juste quelques centaines de caïds surarmés
Ya juste un hélico et un petit peu de fumée
Deux lignes de camions blancs, une ronde de camions bleus
Et partout dans les champs des vaches qui ne font pas meuh (bis)

Rondes de St Vincent

Suite à une demande, voilà les paroles de deux ronds de St-Vincent qu’on a chanté ; dansé dans une bonne ambiance à la Bogue samedi soir à Redon

Sur l’air de « C’est à dix heures les gars, Mr. l’curé n’veut pas » :

C’est à dix heures les gars, ici on n’en veut pas
Ici on n’en veut pas d’un autre aéroport
On veut des champs, du foin pour nos herbivores

Sur l’air de « Il est passé par chez nous 10 fileurs de laine :

Il est passé ; par chez nous 10 cars de CRS
Le 1er qui est passé ; saccaji, saccagea
Le 1er qui est passé ; a tout cassé dans les bois

NOTRE DAME DES OISEAUX DE FER

(Hamont-Martin Quintet)

http://youtu.be/WOzx5btDCp4

Voici les paroles (une strophe reste incomplète).

On veut du silence et du temps
On veut sortir à la lumière
On veut cultiver nos enfants
Et on veut cultiver nos terres

Notre Dame des landes de terre
Notre Dame des chemins de long
Notre Dame des oiseaux de l’air
Notre Dame des rires et des sons

ON NE VEUT PAS DE TANT DE TEMPS
ON NE VEUT PAS DE TANT DE FAIRE
POUR LES AVIONS IL N’EST PLUS TEMPS
ON NE VEUT PAS DE VOTRE ENFER
NOTRE DAME DES FILS DE FER
NOTRE DAME DES ROUTES ET DES PONTS
NOTRE DAME DES OISEAUX DE FER
NOTRE DAME DES BÊTES À BÉTON

Du ciel est descendu le vent
Du ciel est descendu le vert
On ne veut pas du ciel descendent
Des cendres de mort et de fer

aux oiseaux de fer
Pas de fer en place des oiseaux
un monde sans chair
un monde de sons

Refrain

On a mis tant de temps de temps
On a mis tant de temps à faire
Et maintenant tenant tenant
Et maintenant faudrait défaire

La mort des fermes du bocage
La mort de chemins des oiseaux
La mort des mares, la mort des vaches
La mort du lait, la mort de l’eau

Refrain

L’autre jour en m’y promenant
J’ai vu le vol d’une hirondelle
J’ai vu qu’elle avait du tourment
C’était le retour du printemps

Sur l’air de La Ballade Nord Irlandaise

J’ai voulu planter ormes et frênes,
Là ou l’aire-aux-porcs n’en verra jamais
Là où les brutes n’ont pu faire jeter
Que des grenades lacrymogènes

Jusqu’à Vigneux mon village chéri, _Sur mon mulet j’ai chevauché
J’ai dit aux hommes qui expulsaient
Je viens planter du céleri

Buvons un verre, allons pécher
Pas une guerre ne pourra durer
Lorsque poireaux, carottes et navets
Dans le silence ne cessent de pousser

Choisissez la vie, plantez des chênes
Sous aucun avion la laitue ne se plaît
C’est bien l’humus, pas le kérosène
Qui fait pousser le potager

Je voulais planter un cerisier
Là où l’aire-aux-porcs n’en verra jamais
Il a fleuri et il a donné
Les fruits sucrés de la liberté


Mon faux amant de Notre Dame

(sur l’air de l’amant de St-Jean)

je sais bien pourquoi j’allais lutter
A Notre Dam’ / pour l’enquète
La matraqu’ d’un beau bleu m’a chopée
J’en suis restée tourneboulée

J’ai bien failli perdre la tête
Gazée, enfumée jusqu’aux yeux
Comment ne pas croir’ à ses arguments
bien assénés à coups de pieux
Il a tout pour lui, la loi, la forc’
Et tout le temps requis
Oui, il a la loi
Mais ces nous qui
Avons le droit

Alors fier’ et sans m’décourager
j’ai entrepris d’le convaincre
Car tous doiv’nt devenir nos alliées
Par les idées nous allons vaincr’

Oui, les bleus vont perdre la tête
rejeter le casqu’ et la matraqu’
Quand ils comprendront que les intérets
Qu’on leur fait servir sont privés
Que c’est pour l’PS, Vinci,
Et les spéculateurs aussi
qu’ils couvr’nt les forag’s
et la destruc-/-tion du bocag’

Il n’y aura pas d’aéroport
Demain à Notre Dame
Bien que sans armes nous sommes forts,
Et c’est tous ensemble l’on gagne !

La la la la la ….

Aycatombe

Sur la zad d’ Notre-Dame-des-Landes,
A propos d’un aéroport,
Résistait une sacrée bande
Contre des milliers de pandores.
Malheureus’ment pour ces derniers,
Les autochtones aimaient la vie
Et ne se laiss’raient bétonner
Mêm’ pour tout le fric de Vinci.

Au début, ils furent une dizaine,
Simplement quelques paysans,
A n’ pas vouloir vendre leur peine
Contre quelques poignées de francs.
Mais l’Etat, ce petit futé,
En corrompit un ou deux.
Le projet fut abandonné,
Pour le plus grand bonheur des gueux.

En arrivant à la mairie,
Ayrault voulait un grand projet,
Car aucun grand n’en peut fair’ fi,
Il reprit le projet mort-né.
Du fait d’ sa générosité,
Enfin, cell’ qui engraisse les gros,
Il décida de déléguer
Et fît à Vinci ce cadeau.

Face à ce couple de barbares,
Une fois de plus, le peupl’ gronda.
Cette fois, ils n’ cèd’raient pas un are
A cette espèce de mafia.
Un’ centaine vinrent les aider
Afin d’occuper le terrain
Mais les flics allaient les virer.
Heureusement, ce fut en vain.

Leur retour est inévitable,
Et à grands coups de barricades,
Chaque fois un peu plus durable
Pour contrer cette mascarade.
Enervés par cet entêtement,
Ayrault, Vinci frappèrent fort
Et d’un coup de flics seulement,
Détruisent et virent ces anars.

Face à c’la, il ne leur restait
Plus qu’une seule solution,
Rien d’autr’ ne pouvait les sauver :
Qu’une énorm’ manifestation
Tout c’ béton était tell’ment glauque
Que tout l’ mond’ s’y est opposé.
On n’ vit pas la moindre matraque,
A croire qu’ils manifestaient !

On n’ vit pas la moindre matraque,
A croire qu’ils manifestaient…

et le livret de l’ACIPA, entonné notamment pendant les tractovélos :

Mes petits chiens

sur l’air de la chanson « Le poinçonneur des lilas »

Auteur : Jean Marc Ayrault !

Je suis le Ayrault de c’bled là
je suis arrivé au sommet d’l’état
je mène toutes les affaires
d’une main d’fer
dont celle que je veux à tout prix
mon grand aéroport chéri
c’est ma grande oeuvre, c’est mon Versailles
qui fait crier toute la piétaille
mais j’ai trouvé parmi elle
des éléments fidèles
à qui j’ai donné mission
d’enfumer la rurale population

mes p’tits chiens, mes p’tits chiens, mes bons petits chiens
Yves Daniel, Philippot, Bernard Deniaud
je les tiens en laisse
j’leur fais des caresses
à mes chiens, à mes chiens, à mes petits chiens
Yves Daniel, Philippot, Bernard Deniaud
mes petits chiens, mes petits chiens
mes petits chiens, mes petits chiens

Ils rêvaient de hautes fonctions
loin des bouses et merdes de cochons.
je leur ai filé des sièges
beaux privilèges
dont ils me seront gré demain
quand par les landes et les chemins
la piétaille prendra le maquis
contre mon aéroport chéri
De partout montent des voix
j’suis aux abois
mais je l’ai dit, je suis tenace
mordez, soyez de ma race

mes p’tits chiens, mes p’tits chiens, mes bons petits chiens
Yves Daniel, Philippot, Bernard Deniaud
Vous aurez des croquettes
dans de belles assiettes
marquées à vos noms de petits chiens
Yves Daniel, Philippot, Bernard Deniaud
mes petits chiens, mes petits chiens
mes petits chiens, mes petits chiens

Mais aboyer ne suffit pas
J’vais maint’nant leur rentrer dans l’tas
Je lâche mes rotwaillers
j’démarre mes bulldozers
Elle est ouverte la chasse à l’homme
Elle durera plus que l’automne
Pendant que mes grosses bêtes déchirent
Lèchez mes pompes, faites les reluire
On m’dit qu’ j’m’enlise
Sortez-moi de la mouïse
Si ça tourne mal pour ma cravate
Vous aurez la queue entre les pattes

mes p’tits chiens, mes p’tits chiens, mes bons petits chiens
Yves Daniel, Philippot, Bernard Deniaud
Et je vous laisserai vous démerdez
avec la piétaille de vos contrées
C’est ça la vie des petits chiens, des petits chiens
Yves Daniel, Philippot, Bernard Deniaud
des petits chiens, des petits chiens
des petits chiens, des petits chiens

Les tritons d’abord

Salut, Et une chanson de plus, une ! Elle se chante sur de « Les copains d’abord » de Georges Brassens et je ne fais toujours pas de mp3. Une fois de plus, libre aux chanteurs-euses d’en faire ce qu’ils veulent !

Bonne lutte et bon chant !

On n’était pas des terroristes
Ni anarchistes, ni mêm’ gauchistes
Juste des amoureux d’ la vie
Amoureux d’ la vie
On était là pour la sauver
L’empêcher d’ se fair’ bétonner
En bref, la préserver d’ Vinci
Préserver d’ Vinci

Notr’ mod’ de vie, l’autonomie
On prouv’ que c’est pas d’ l’utopie
N’en déplaise à ces bétonneurs
A ces bétonneurs
Nous, on se bat pour les tritons
On refuse tous leurs avions
Et on scande : « Les tritons d’abord ! »
Les tritons d’abord

Prêts à tout pour les protéger
Tout le bocage résistait
Afin de foutr’ les flics dehors
Foutr’ les flics dehors
Car ils sont au ordr’ de Vinci
Cela en fait donc des enn’mis
Bien entendu, enn’mis d’ la vie
Ennemis d’ la vie

Ayrault, l’ commandeur de c’ projet
Voulait vraiment nous l’imposer
Peu import’ les tritons tués
Les tritons tués
Lui, c’ qu’il voulait, c’est le « progrès »
Et rien ne pouvait l’arrêter
Le contrair’ , on lui a prouvé
On lui a prouvé

A chaque fois qu’ les flics nous viraient
Plus nombreux, nous on revenait
Et, à chaqu’ fois, on r’construisait
On reconstruisait
Contre leurs matraqu’, leurs lacrymos
Leurs pell’teuses, leurs hélicos
On montait quelques calicots
Quelques calicots

Qu’ils nous vir’ , nous foutent en prison
Ces flics, ces juges, ces barons
On vaincra contre l’oppression
Contre l’oppression
On s’en fout, on est des millions
A savoir qu’on a raison
De gueuler contr’ la destruction
Contr’ la destruction

Vinci, l’Etat et sa flicaille
Veulent leur aéroport d’ bétail
Arguant que l’av’nir c’est l’ béton
L’av’nir c’est l’ béton
Nous, les défenseurs de la vie
On en veut pas d’ leur monde pourri
L’av’nir c’est les tritons d’abord
Les tritons d’abord

Vinci, l’Etat et sa flicaille
Veulent leur aéroport d’ bétail
Arguant que l’av’nir c’est l’ béton
L’av’nir c’est l’ béton
Nous, les défenseurs de la vie
On en veut pas d’ leur monde pourri
L’av’nir c’est les tritons d’abord
Les tritons d’abord !

Le verte ZAD

Sur l’air de la blanche hermine :

(refrain)

La voilà la verte zad
elevons des barricades
La voilà la verte zad
Dev’nu blanche sous tes grenades

(refrain)

J’ai aperçut ce matin par la haie du sabot
Un convoi de pantin à la solde d’ago
Ou allez vous abrutis avec vos camions désuets
Cette terre produit comme fruit des barricades et des pavés

(refrain)

Ou allez vous abrutis avec vos camions désuets
Cette terre produit comme fruit des barricades et des pavés
Cette terre est à personne et encore moins à toi
La nature que tu betonne et que tes sbires s’octroie

(refrain)

Cette terre est à personne et encore moins à toi
La nature que tu betonne et que tes sbires s’octroie
Mais tu n’ai pas bien compris qu’on est pas la sans raison
Et que si on reste ici c’est qu’on pense à nos rejetons

(refrain)

Mais tu n’ai pas bien compris qu’on est pas la sans raison
Et que si on reste ici c’est qu’on pense à nos rejetons
Tu te base sur une énergie qui va plus exister nous on défend nos brebis
qui s’ront toujours d’actualité

(refrain)

Tu te base sur une énergie qui va plus exister nous on défend nos brebis
qui s’ront toujours d’actualité
Ta connerie est infinie et nous en deduisons
Que t’es payé par Vinci et qu’au bande sur les avons.

(refrain)

Ta connerie est infinie et nous en deduisons
Que t’es payé par Vinci et qu’au bande sur les avons.
Et tu te crois invincible toi et ta p’tite armée
Mais tu es dev’nu la cible de mes rires et d’mes pavés

Revolutionnairement, armel piquet

Le bocage il est pas mort

Et voila, les paroles de notre chanson qui accompagnait les 30 et 31 octobre :

Oui, Monsieur le Préfet
Christian de Laverne
Nous sommes des terroristes
Comme tu dis aux journalistes

On fait des barricades
Pour faire chier ta flicaille
Nous sommes des terroristes
Comme tu dis aux journalistes

On veut pas d’aéroport
Le bocage, il est pas mort,
Ici c’est fantastique,
Quand il n’y a pas de flics

Jean Marc Ayrault ce sale con,
A détruit nos maisons
Lui c’est un terroriste
Du parti socialiste

Résistance et sabotage
Il faut que Vinci dégage
On en parle en collectif
Pour virer ce terroriste

(pour d’autres chansons pour les manifs : voir ici )

Pré-carrisation

Ce matin j’ai rentré / à l’abri mon bétail
Pour le temps de cultiver / mon champ de bataille
Puisqu’il est évident / qu’ils nous prennent pour des veaux
Vu que not’ dévotion / n’va pas pour l’aviation

Ce matin la rosée / qui se pose sur la paille
A un goût d’y a trente années / d’aut’ luttes contre la grisaille
Ils nous disent d’atterrir / ce sera bon pour l’éco
On n’est pas prêt de décoléré / ni de changer de coloration

(Refrain)

Veni vidi vici Vinci
Veni vidi vici Vinci et compagnie
Veni vidi vici Vinci
Veni vidi vici Vinci et compagnie

Aujourd’hui dans mon pré / on prépare les semailles
Sur une Terre dés-acaparée / faire germer des mondes qui ne s’assaillent
Mais pour l’heure l’avion l’avion / ça fait lever les poings
Et le cours de l’action / dans les fouilles des barons

Mille fétus même ténus / tiennent tête à la tenaille
Développement, mégalopol-/ -itique, fric et flicaille
Contre les forces d’éviction / nous rassemble une conviction
Que pour relier et nourrir les hommes / faut moins d’goudron et de béton

Refrain

Et demain que du grain / ou béton, bitume, ferraille
Pousse sur mon lopin / sauver, perdre mon travail
Ce pré carré de décision / n’est pas leur, n’est pas mon
Commun de tous, heure d’révision / d’leurs courses à la précarisation

Refrain

Nicolas L. (2012)

DANS LES CHAMPS D’NOTRE DAME

sur l’air de : Dans les rues de Paname

Dans les champs d’Notre Dame,
Errant dans le bocage
Y’avaient un tas d’condés,
Qui furieux s’agitai-aient

Les gendarmes s’essouflaient,
les CRS s’énervaient,
les hélicos patrouillaient,
mais Ayrault se cachait, car …

Dans les rues (bois) d’Notre Dame,
Toute une foule de quidams,
Venus de toute la terre,
Protestaient de concert

« NON A L’AEROPORT
ON FOUTRA VINCI DEHORS,
VACHES, CABANES ET LEGUMES,
MAIS SUR LA ZAD, MORT AU BITUME »

Mais croyez moi bientôt,
Les flics auront du boulot,
Car le flot des opposants
Grossit inexorablement

Un jour, toutes nos chansons,
C’est sur, vous désarmeront,
Il n’y aura plus à Notre Dame,
Que d’la joie et plus de drames
Ton projet était pourri
Ayraut, t’as rien compris
Va t’en, remballe ton Vinci,
Ayrault, t’es fini

salut la zad Une chanson illustre à merveille la situation : « Les Yankees » de Richard DESJARDINS


Au grand dam des Landes

sur l’air de « Fernande » de Georges Brassens

Suivant avec zèl’ Prométhée,
Le premier ministre Ayrault,
Et à grands coups de lacrymos,
Veut nous imposer son projet

Refrain :
Quand j’ vois c’ projet plein d’ béton
Je dis non, je dis non
Quand j’ vois tous ces avions
C’est toujours non !
Quand j’entend c’ que dit Ayrault
Alors, vraiment, c’en est trop
Et la récup’ des Verts
Plus qu’ tout, ça m’ fout les nerfs
Ils nous prennent pour des cons
Sur la ZAD, restons !

Soucieux d’ préserver leurs mandats,
Les élus écologistes
Malgré l’horreur productiviste,
Jusque là ne nous sout’naient pas.

Refrain

L’Etat voulait nous fair’ craquer
Avec ses flics, ses camions.
Mais l’ jour d’ la mobilisation,
La flicaille est restée cachée.

Refrain

Eprouvant l’ besoin d ’se monter,
Mélenchon et les Verts
Contre Ayrault affichent leur colère
Du moins sur les plateaux télé…

Refrain

Moi, j’y ai vécu à Notre-Dame,
Construit mon coin aux Planchettes,
Et contrair’ment à ces starlettes,
J’ai combattu le macadam.

Refrain

Et je vais finir cett’ chanson
En demandant aux zadistes
Que leur indépendance persiste
Malgré ces récupérations.

Refrain


Les agités du bocage

L’ère tombe ? (Ayrault Tombe) sur l’air d’Hécatombe

Dans les contrées d’notre dame des landes
Pour un paquet de hautes ambitions,
Une poignée d’parvenus vendent
Un projet d’aéroport bidon

Deux mille hectares agricoles
Vont passer sous le béton
Et on nous demande sans cabriole
D’valider la compromission

Que nenni messieurs les autocrates
Parmi toutes nos intentions,
Il y en a quelques unes qui grattent
Et volent plus haut que vos avions

Le « mariage pour tous » c’est aussi
Vinci & le PS unient
Pour défigurer la région
Avec les sous de la nation

Avec votre opération « César »
Regoûtez dont aux villages gaulois
Qui à travers les mémoires
Se passent très bien de vos lois

L’empereur par votre bouche
Voudrait proclamer à nouveau
« Veni-Vidi-VINCI », faire mouche ?
Mais va sonner complet’ment faux

L’aéroport n’est pas in-VINCIble
Car on l’a dans le collimateur _Il est même le cœur de la cible
D’occupants & d’agriculteurs

Nos désirs font désordre ?
Et quoi de plus étonnant,
Quand étriqué dans vos ordres
On devrait finir au couvent.

Résigné & assermenté
Chacun son poste, son clapier
Peur de faire déborder le vase
De nos rivières, ca m’rase

VINCI-tation à élargir la lutte
A bien d’autres aspirations
Pour construire de belles huttes
Et abriter nos inspirations

Transformer la société,
A petits pas, à petits bras
Réapprendre à échanger
Ce que l’on est, ce que l’on a.

Pas besoin de querozen,
le moteur de notre volonté
Va créer, c’est une veine,
Des modes de vie autogérés.

Idées à coudre chevillées au corps,
tricotons, débroussaillons,
Courage, filons vers l’age d’or,
Entremêlons nos expérimentations.

Prenez la fourche, le sécateur
Et bientôt vous oublierez
Vos ambitions de dictateur
Y a bien mieux à partager

Prenons la fourche, le sécateur
Les planches, les clous & le marteau
Construisons, soyons acteur,
loin de l’ère du tout à l’égo


L’idéologie

sur l’air de « Le parapluie », de Georges Brassens

Détruisant tout sur son passage,
L’productivisme fait la loi
Il attend d’nous qu’on reste sages
Qu’on s’contente d’avoir un emploi.
A Notre-Dame, on lui résiste
En faisait rien d’autr’ qu’ l’autonomie
Ils prouvent enfin tous ces zadistes
Qu’on vit mieux en dehors de lui

Nous, on plant’ des carottes,
Contre le bruit des bottes
A les entendr’, on est dang’reux
Contre le bruit des bottes
Nous, on plant’ des carottes
La violence, elle vient d’eux,
D’ leur vote !

La réaction s’ fait sans attendre
Interdit d’ suivre notre propre voie,
Obligés de nous y soumettre :
Dans l’ progrès faut avoir la foi !
Les opposants d’ cette propagande,
Légalement s’ font écraser
Faudrait pas trop qu’on les entende
L’ capitalisme faut préserver.

Nous, on plant’ des carottes,
Contre le bruit des bottes
A les entendr’, on est dang’reux
Contre le bruit des bottes
Nous, on plant’ des carottes
La violence, elle vient d’eux,
D’ leur vote !

Comme on veut pas suivre leurs ordres,
Ils nous envoient leurs CRS.
Ils veulent vraiment pas en démordre,
On s’ croirait en URSS…
On reste là face aux pandores,
On se bat contre l’oppression
Il arriv’ra enfin l’âge d’or
Et peu importe la prison.

Nous, on plant’ des carottes,
Contre le bruit des bottes
A les entendr’, on est dang’reux
Contre le bruit des bottes
Nous, on plant’ des carottes
La violence, elle vient d’eux,
D’ leur vote !

Chant des partisans de la ZAD

Ami, entends-tu , le vol noir, des grenad’, sur nos plaines ?
Ami, entends-tu , Notre-Dame, des Land’, qu’on enchaîne ?
Ohé, citoyen, indigent et militant, c’est l’alarme,
Demain, les mafias, bétonn’ront mêm’ nôtre sang, et nos larmes

Ces rois, font la loi, leurs médias, nous dis’nt que, le mond’bouge
Les gros, pleins de fric, prenn’t l’avion, au-delà, dl’a mer rouge
Mais pour, nous les peupl’, y’a qu’la famin’ ou alors, la malbouffe
Qui vient des terrains, volés aux peuples lointains, qu’on étouffe

Deux ou trois nantis, veul’nt construir’, de nouveaxu Ayraultsports
Ils veul’nt nous chasser de nos terr’s, ils nous pouss’nt à la mort
Sortons, des placards, des planches puis des marteaux, et des clous
Pour fair’, des caban’, pour loger ceux qui résist’nt, aux sal’coups

Montons, des maisons, sur les terr’des proches paysans
Si des bulldozers, les détruisn’t, on les r’fra, comm’avant
Si des coups d’matraqu’, et des gaz mett’nt un des nôtres, par terre,
De nouveaux amis, rejoignent notre combat, soyons fiers

Cerveaux, sans esprit, vous croyez, nous pourrir, sous l’pognon
Mais vos beaux discours, ne sont que d’la poussièr’, de béton
Tout’vos infamies, ne font que mettre le mond’en déroute,
Menteur, tiens-ta bien, dans ta nuit la liberté nous écoute

pauvre petit CRS

pauvre petit CRS qui court qui cogne
qui serre les fesses
tous ces gugusses qui résistent comme un gros kiste ,
tu es pourtant bien méritant dans ton petit costume bien seyant
sur notre dame quand tu ratonnes la lande

pauvre petit militaire qui court qui crie qui fait la guerre
super entraîné il est vrai avant tout à ramper
à te coucher et courber la tête
pour lécher la main de ton bon maître
tu es prêt et ça te plaît à cogner cogner cogner

pauvre petit crs casqué botté suréquipé
il t’arrive de faire aussi marche arrière
quand une belle envolée de pierres
te fous la tête tout de travers
c’est ça aussi la vie au grand air

pauvre petit militaire qui tape, qui frappe
qui fait la guerre
quelles belles histoires à dire à tes enfants
oui j’ai frappé tiré cogné celui là j’lai même fini avec des coups de pieds
en toute en toute légalité, impunité

pauvres petits CRS plus ça tire et plus ça se lève
un vent mauvais souffle sur la lande
et vous fera Valls et guignols
entendre le son de l’ carmagnole
ah ça ayrault ça ira ça ira on rira

Manu Valls

sur l’air de « Manu » de Renaud

*Eh Manu rentre chez toi*

*Ton Ayrault-porc s’fera pas*

*Ton bureau va fermer*

*Nous on a djà gagné*

*On pensait qu’un mec comme toi*

*ça pouvait pas s’acheter*

*Mais Vinci t’fait ramper*

*Avec ses gros billets*

*Oublie pas qu’c’est pas l’béton*

*Et tous tes gros avions*

*Qui nourriront nos enfants*

*Et leurs petits enfants*

* *

*Eh déconne pas Manu*

*Viens pas couper not’ forêt*

*Un Ayrault-porc d’perdu*

*C’est cent tritons qui r’viennent*

* *

*Tu nous as expulsés*

*On est tous revenus*

*Tu as dis « Ils m’font chier*

*J’vais leur taper dessus »*

*T’as envoyé ta flicaille*

*Par centaine dans les champs*

*T’as dis « Dégagez les !*

*Ça doit pas s’enkyster »*

*Ils ont eu l’air de cons*

*Face aux militants non violents*

*ça ne les a pas empêcher*

*D’faire une centaine de blessés*

* *

*Eh déconne pas Manu*

*C’est à nous qu’tu fais d’la peine*

*Une cabane de perdue*

*C’est 100 copains qui r’viennent*

* *

*Eh Manu on est des Hommes*

*On est faits pour vivre libres*

*Mais surtout pas coupés*

*D’la nature pour longtemps*

*Nous z’otes ça fait un bail*

*Que l’on a tous compris*

*Que c’est pas ton béton*

*Qui f’ra respiré nos p’tits*

*Eh Manu vivre libre*

*C’est d’plus en plus difficile*

*Et c’est pas tes play-mobiles*

*Qui m ’f’ront courber l’échine*

* *

*Eh déconne pas Manu*

*ça sert à rien la haine*

*500 CRS d’envoyés*

*C’est 1 000 Zadististes qui r’viennent*

* *

*Là tu fonces dans le mur*

*Manu faut qu’tu t’arraches*

*Tu as tout essayé*

*Oui mais y’a rien qui marche*

*Toutes tes offensives*

*N’ont fait qu’nous renforcer*

*Et nous sommes TOUS liés*

*Contre vot’connerie « d’progret »*

*Dis leurs qu’t’es désolée*

*Qu’ta dû te gourer d’projet*

*Qu’tu préfères renoncer*

*Avant d’tout bazarder*

* *

*Eh déconne pas Manu*

*Viens pas couper not’forêt*

*Un Ayrault-porc d’perdu*

*C’est plus d’1 000 arbres sauvés*

* *

*Eh déconne pas Manu*

*ça sert à rien la haine*

*500 CRS d’envoyés*

*C’est 1 000 Zadistes qui r’viennent*

* *

*Eh déconne pas Manu*

*C’est à nous qu’tu fais d’la peine*

*On t’laissera pas passer*

*On a déjà gagné*


-  *E R O T L A N T I Q U E*

(/sur l’air de « Les Prolétaires « , de Gilles Servat/)

Dans le ciel passent d’un air fier Des avions venant de Londres Le Caire ou Nice, ou Toulouse, Ou des coins qui donnent le blues. Y prennent place pêle-mêle Businessmen ou fidèles Des politiciens qui montent Ou de ceux qui fuient, de honte.

Où loger tous ces avions ? Les terrains sont chers ! Il faut bien qu’ils atterrissent Se soulager des passagers Et larguer ces gens pressés Loin des villes, ou même à pied, C’est pourquoi Nantes-Atlantique Était vraiment trop pratique .

Associés, Ayrault, Vinci Ont trouvé la solution. Un bocage d’eau farci Loin de la ville en question. Les Nantais n’auront plus de lait, Il faudra qu’ils prennent l’avion Pour en trouver des godets Ou se passer de potion.

Mais du lait au goût d’pétrole C’est mauvais dans la casserole ! Rien ne vaut la vache laitière Qui régale comme avant-hier. En vélo on peut la voir faire Par les sentiers de bonne terre. C’est pourquoi Nantes-Atlantique Était vraiment trop pratique.

Les camions ont tout cassé Les pell’teuses ont tout tassé, Les gars d’la maréchaussée Ont protégé les stipendiés Qui démolissaient la vie Des pauvres gens tout marris Dont les ancêtres avaient fait D’une lande un vert palais.

Fini, l’herbe, c’est béton ! Même en vert, c’est pas coton. Et les riches en tire viendront Décoller du sol breton. Le saccage aura coûté L’exil de tous les fermiers : C’est pourquoi Nantes-Atlantique Était vraiment trop pratique.

C’est Vinci qui s’ra content : Il aura l’argent de tous ces gens Qui paieront ainsi l’impôt Aux sociétés amies d’Ayrault. Il n’y aura plus d’avions, On reviendra au charbon. Mais cela ne change rien Pour qui a tous les biens.

La finance aura gagné Les contrats qu’elle a fixés. Les tritons vont se marrer Avec des mares bétonnées. Quant à l’homme qui porta Ce dossier à bout de bras, En boutant Nantes Atlantique Dans l’Histoire il sera Unique !


Chanson sur un air mosellan :

Des Hans im Schlokedor,

il a tout ce qu’il veut. Tout ce qu’il veut il ne l’a pas Tout ce qu’il a il ne l’veut pas

Monsieur Ayrault vous êtes Des Hans im Schlokedor vous avez d’jà un aéroport mais vous n’en faites qu’à votre tête

Monsieur Ayrault vous êtes un enfant pourri gâté Service public service privé les deux ensmble vous confondez

Monsieur Ayrault sachez qu’les citoyens savent raisonner 1 aéroport c’est assez les salamandres peuvent exister

Pour Notre Dame des Landes nous allons résister Notre valeur : Fraternité avecque tous les explusés


Voilà une petite chanson pour soutenir nos pauvres amis CRS enlisés.

Démobilisation.

Voilà plus de deux ans qu’on a geler leur salaire, On leur dit : « y’a plus un rond pour les fonctionnaires » Et on dépense des millions pour polluer l’atmosphère.

Refrain : Qu’est-ce qu’ils foutent ? Qu’est-ce qu’ils foutent, Tous les jours et toutes les nuits, Dans la boue et sous la pluie, Pour défendre VINCI ?

On a déjà cent quarante trois aéroports, On ne voit pas pourquoi il nous en faudrait encore Alors que l’prix du pétrole bas tout les records !

Refrain

Ce projet d’aéroport date du siècle dernier, Y’a longtemps qu’il est mort le premier qui a eu l’idée. Si le projet tient encore, c’est entre des pattes graissées.

Refrain

Les préfets les baladent sans préavis. On les déplacent comme des pions dans tous le pays. Et pendant ce temps ils ne voient pas grandirent leurs petits.

Refrain

Ils étaient mieux considérés, avant, quand arrivé l’été, Ils venaient surveillé qu’il n’y ai pas de noyé. L’état maintenant ne leur demande plus que de taper.

Refrain

On réduit leurs effectifs comme peau de chagrin. On leur payent plein d’explosifs mais plus un sous pour l’humain, A Marseille y’en a même trois qui ont fait la grève de la faim.

Refrain

A chaque manifestation, c’est les gaz lacrymogènes ! Ils en prennent plein les poumons, à forces c’est cancérigène ! Et avec les explosions, bonjour les acouphènes.

Refrain

A force de respirer tout ce gaz lacrymogène, Ils ignorent maintenant ce que c’est que l’oxygène. C’est produit par les arbres que l’on coupent par centaines.

Refrain

Pour eux l’environnement, c’est un simple paysage. Ils sont sur une zone humide, des champs et des bocages, Là où ils sont passé, c’est plus qu’un carnage.

Refrain

L’état les manipule comme des moutons. Les petits matricules vont défendre les grands patrons. Et que mangerons leurs enfants quand il n’y aura que du béton ?

Refrain

Y’a un quart des paysans qui mettent la clé sous la porte, Nourrir la population ça coûte plus que ça rapporte Et ceux qui veulent travailler, l’gouvernement les déporte.

Refrain

Quand ils seront vieux, qu’ils demanderont leurs retraites, Ils auront des clopinettes, de quoi s’acheter des sucettes Et merci mon chien d’avoir taper sur des têtes.

Refrain

Quand ils quitteront leur caserne, espérant se reposer, Leurs enfants seront grands, auront quitté le foyer Et dans leur propre famille, ils seront des étrangers.

Refrain

Ils sont si lessivés qu’ils ne respectent plus le protocole. Ils vont en terrain privé pour tirer sur les guibolles, C’est toutes les forces de l’ordre qui deviennent folles.

Refrain

Les psychologues s’interrogent devant tant d’obstination. Sont’ils tous conditionnés ? Ont’ils perdu la raison ? Sont’ils tous sado-maso ? C’est une bonne question.

Refrain

Mais qu’est-ce qu’ils font là ? Où est donc leur intérêt ? C’est à croire que l’état les a lobotomisés. Le plus malin du tas s’est tiré une balle dans le pied.

Refrain


LA « VALLSE » CATALANE A NDDL

Paroles « Pierre GALLIEZ »

Parodie de « LA VALSE BRUNE »

Refrain

C’est la « vallse » d’attaque

Des chevaliers d’la matraque

Des ces « vallseurs » qui traquent

Contre le peuple qui trainque

C’est la « vallse » débile

Des chevaliers des grands bals

Avec grenades ou flashballs

La « vallse » de nos imbéciles

1

A Notre Dame Des Landes

Y avait un petit Préfet

Il a truqué le budget

Pour faire passer le projet

A Notre dame des Landes

Les avions dans la lande

Pour u Ayrault qui confisque

Et néglige ceux qui critiquent

Refrain

C’est la « vallse » d’attaque

De ces ministres qui compliquent

De ces « vallseurs » qui provoquent

Par les armes et le feu répliquent

C’est la « vallse » d’attaque

De ces élus qui polémiquent

Refusant toutes les critiques

Cognant ceux qui revendiquent

2

En Chine, en Russie on pourchasse

Les opposants on les tabasse

En France pour le fric on saccage

Forets marais et aussi bocages

Pour des centrales, grandes surface

Pour des aéroports on efface

Nos belles contrées et paysages

Les élus tiennent à leur image

Refrain

C’est la « vallse » catalane

Du ministre venant d’Espagne

Du ministre qui bastonne

Et qui de la charge sonne

C’est la « vallse » qui gêne

La « vallse » inopportune

D’un élu qui cherche la Présidence

De notre beau pays la France


J’IRAI PAS A NDDL

Paroles Pierre GALLIEZ, Musique Gilbert BECAUD : un jour à Orly

1

Le nouvel escalier6 bloc 21
Là c’était un chouette boccage
Comme ma famille tout marchait bien
Avait acheté avant le saccage
On a le confort au maximum
On a internet et puis la TNT
On a la vue sur le pays Nantais
Le dimanche on irait bien au ciné
Pendant que mon père à la télé
Regarde avec envie le PSG
Moi je profite pour aller penser

Refrain

Je m’en vais l’dimanche à NDDL
Sur l’aéroport et je pense au passé
Y avait la des arbres et des fleurettes
Y avait là des agriculteurs
Des troupeaux et des éleveurs
Qui vivaient sans penser aux dettes

2

A sept heures et quelques tous les matins
La famille et moi non est réveillés
Sur le tarmac commence le tintouin
Des avions qu’on se doit de se lever
Quand le soir je retrouve mon lit
Ces Airbus qui sifflent et nous agacent
Je les déteste ces oiseaux de nuit
Je regrette le bocage de mon enfance

Refrain

Non j’irai plus jamais à NDDL
Sur cet aéroport voir toutes ces ailes
Des avions qui ne serviront à rien
Ayant privé la vie de tous nos biens
Je préfère les ailes des papillons
Que dans le bocage oui nous admirions

Refrain bis

Un jour de là haut NDDL
Ne sera plus qu’une virgule
Ils auront détruit notre nature
Pour sauvegarder leurs intérets
Ils auront tapé et cogné
Les « ayraultplanes » pouvaient décoller

Pour NDDL je renonce aux éventuels droits

NOUS N’IRONS PLUS AU MARAIS

NDDL

Air « Nous n’irons plus au bois » (folklore)

Paroles Pierre GALLIEZ, déposé SACEM

1

Nous n’irons plus au bois
Les taillis sont coupés
Nous n’irons plus au bois
Les marais sont asséchés

Refrain

C’est Monsieur AYRAULT
Qui leur donne l’assaut
M’sieur AYRAULT et M’sieur VALLS
Ils valsent et nous chassent
Allez, rasez, taillez
On est tous expropriés

2

Nous n’aurons plus d’bocage
M’sieur AYRAULT veut leur saccage
Nous n’aurons plus d’taillis
M’sieur AYRALT préfère les enrichis

Refrain

Et c’est Monsieur « VALLSE »
Qui mène la danse
Avec gendarmes et fliques
Ils y vont à la matraque
Allez cognez, tapez
C’est bon pour nous expulser

3

De bitume et de goudron
Nos marais recouvreront
Des Immeubles construiront
Des avions se poseront

Refrain

Pour eux on est « culs terreux »
Pour eux on est des « bouseux »
Aux usines, aux nantis
Permettront d’nouveaux profits
Allez, rossez, hurlez
On continuera à résister

Les politiciens candidats

D’après « Les comédiens » Charles AZNAVOUR

REFRAIN 1

Viens voir les politiques
Ces chercheurs de fric
Qui font un grand spectacle
Viens voir Monsieur Copé
Ses copains députés
Et ces riches qui nous taclent

1

Le candidat a besoin de voix
Et courtise tel un petit roi
Ce candidat dépense euros et argent
Pour rassembler militants
Il organise il et il paie comptant
Car cherche à faire des contents

REFRAIN

Viens voir les candidats
Le candidats Présidents
Qui essaient de se grandir
Viens voir les candidats
Du vote truquant résultats
A tout prix se faire élire

2

Sur les estrades sont montés et ont ri
Militants les ont applaudis
Ils ont parlé et ont surtout menti
De la politique ça fait partie
Les tricheurs, ont critiqué conspué
Leur ambition c’est leur notoriété

REFRAIN

Viens voir les candidats
Les candidats présidents
Qui se montrent les dents
Viens voir les candidats
Ces hommes qui ne font qu’rêver
Eux qui voudraient nous diriger

3

Ces petits rois, apprentis monarques
Se fichent pas mal de leurs adhérents
Avec eux des conseillers énarques
Qui en obtiennent titres et puis argent
Président pour les riches de l’argent
Et les pauvres se serreront les dents

REFRAIN 1

Appelez moi Camille !

Appelez moi Camille !

Parce que je refuse le flicage… Appelez moi Camille !

Contre la destruction du bocage… Appelez moi Camille !

Parce que je ne crois plus à la croissance… Appelez moi Camille !

Pour vous appeler à la résistance… Appelez moi Camille !

Parce que je refuse la violence policière… Appelez moi Camille !

Parce que j’espère un monde plus solidaire… Appelez moi Camille !

Contre ces gouvernants qui nous méprisent… Appelez moi Camille !

Qui nous traitent comme des marchandises… Appelez moi Camille !

Et pour ceux qui venus sur la ZAD, Des campagnes et des villes, Ont tenu têtes à toutes les brigades… Appelez moi Camille ! Appelez moi Camille ! Contre le terrorisme en bleu… Appelez moi Camille !

Contre les politiciens véreux… Appelez moi Camille !

Car l’avenir dépend de notre action présente… Appelez moi Camille !

Contre leur politique déshumanisante… Appelez moi Camille !

Parce qu’un autre monde est possible… Appelez moi Camille !

Parce que l’argent n’est pas invincible… Appelez moi Camille !

Parce qu’on veut encore y croire… Appelez moi Camille !

Car c’est nous qui portons l’espoir… Appelez moi Camille !

Et pour tous ceux vivant sur la ZAD, Qu’ils soient garçons ou filles, Ont tenus bon sur les barricades… Appelez moi Camille ! Appelez moi Camille ! Appelez moi Camille ! Appelez moi Camille…

Voici des propositions et des idées d’actions en tous genres qu’on a reçues

Vinci dégage, résistance et sabotage !!


Que pensez vous d’écrire une lettre à Christiane Taubira ministre de la justice française en dénonçant les mesures qui ont été prises contre les opposants qui ont été incarcérés ?


Comme nous avons appris dans la presse que les effectifs en gardes mobiles et en crs étaient aux ’limites’ en terme mobilisable et que, venant de loin, ils fragilisaient la protection de leur propre région.

Il y a donc une véritable faiblesse du pouvoir à ’sécuriser’ les bâtiments publics et privés si toute la population manifeste de manière synchronisée dans toutes les villes de France au même moment dans des lieux nombreux.

Je propose donc, en cas de menace avérée de destruction de la Chataigne, à partir du 11 décembre, de proposer à tous les comités locaux et nationaux d’appeler à manifester en grand nombre, dans chaque ville, devant mairies, préfectures, gendarmeries… à une heure commune et en ’déambulatoire’.

Ces rendez vous de principes préventifs, pourraient être prévus et communiqués auparavant au niveau national, et être activés, s’il y a pelleteuse à l’horizon.

Je pense que ce peut être un moyen de pression important pour les dissuader d’agir.

Il manque un thème à ces manifestations : défilés de pelleteuses partout en France en solidarité à la Chataigne !

Si la maréchaussée, décide l’emploi de pelleteuses escortées pour détruire la Chataigne, faisons aussi des manifestations de pelleteuses en ville ! Elles pourraient être en carton ou plus réelles selon les disponibilités 😉

César nous inspire de bonnes idées, imitons le et rendons à César..

Vinci dégage, résistance et sabotage !!


Vinci dégage, résistance et sabotage !!

Salut à tou-te-s, zadistes de l’intérieur comme de l’extérieur

Ces derniers temps mes deux neurones en lignes turbinent pour la zad : je ne peux pas courir, donc pas défendre les barricades, et ça m’emmerde profondément …Par contre, j’étais parmi les enragés de la manif de Nantes. On était très nombreux à être très enragés ce jour là. Même si leur effectif miltaire ne leur a pas été très utile, du moins était-il contraint à la mobilisation sur Nantes … Puis il y a eu No-TAV, et les voilà tous partis à Lyon. Et puis cet article sur le télégramme que vous avez relayé (l’impossibilité de la flicaille à être partout en même temps).

D’où idée : pourquoi ne pas organiser quatre événement conjoints, mettons fin janvier pour laisser le temps aux collectifs et aux autres gens de s’organiser (garder les gamins, préparer des cars et/ou des covoituRAGES). Si on organise, genre le 26 janvier, une manif aboutissant à la pref de Nantes (NDDL), une autre à celle de Caen (ligne THT), une autre à celle de Lyon (NoTAV) et une quatrième à Matignon, il seront où les CRS ?

Ils n’arrêtent pas d’essayer de nous diviser, nous qui ne voulons de leur projets mégalo, économiquo-écologico-éthiquement baignés dans l’envie d’Ayrault et d’Auxiette (je dis ça concernant la Bretagne non-institutionnelle, je ne connais pas le nom des autres mégalos pour les deux autres projets) de laisser leur si nette empreinte dans l’Histoire.

Eux voient leur « bloc » se disloquer d’heure en heure. Nous, nous voyons notre union se renforcer d’heure en heure. Cette union peut leur river leur clou.

On est en train de gagner à NDDL ; gagnons aussi contre le Lyon-Turin, l’EPR et la THT !

Betek an trec’h, dalc’hmat ! (Hasta la vitoria, siempre !)


Cette action pourrait se dérouler sur une période à définir (Une semaine ou 2 semaines) dont les dates devront êtres clairement indiquées . ACTION : Blocage des standards téléphoniques du siège du PS à PARIS : 01 45 56 77 00 et du Conseil Général de Loire-Atlantique : 02 40 99 10 00 .

Il est possible de saturer ces 2 standards par la méthode suivante :
- Appeler sur les heures d’ouverture soit du Lundi au Vendredi de 9h à 18h.
- demander à parler à un responsable pour lui faire part de notre indignation sur les évènements qui se déroulent à Notre-Dame-des-Landes (répression policière face à des non-violents, destruction de 1000ha de terres agricoles, gâchis financier…etc…)

Pour coordonner l’action, je propose une répartition des appels par zone géographique :

Lundi : les départements de 01 (Ain) à 20 (Corse) Mardi : Les departements de 21 (Côte-d’Or) à 40 (Landes) Mercredi : Les departements de 41 à 60 Jeudi : Les departements de 61 à 80 Vendredi : Les departements de 81 à 95 + DOM-TOM

Je vous rappelle que les personnes qui répondent aux standards sont des salariés non responsables de ces décisions . Il convient donc de rester poli et calme avec eux !

A vos téléphones .


J’ai lu dans votre flash infos du 4 décembre que le bureau d’étude Biotope semblait intervenir sur la zone pour le compte de Vinci. Biotope étant un des plus gros BE de France, il ne s’embarrasse guère d’éthique, son objectif est bien de faire du fric sur le dos de la nature (comme la plupart des BE d’ailleurs), sorte de maquereau de la nature en somme. Leurs travaux servent essentiellement d’alibis aux bétonneurs de tout poil qui les paient. En effet si ces Be faisaient vraiment leur boulot, la plupart des projets ne se feraient pas. Mais on ne mort pas la main qui vous nourrit, pas vrai ! Biotope fait aussi dans l’édition, avec leur collection Parthénope, parthenope@biotope.fr, 04 67 18 65 39. Une idée pour que Biotope serve enfin la nature : et si leurs ouvrages se voyaient colporter la bonne parole de NDDL, sur la page de couverture. On pourrait aussi les y aider…


Bloquer un aréoport à partir des chiottes

il est toujours possible de bloquer un aéroport de la manière suivante :

1 personne dans chaque toilette qui ne bouge pas de la journée, cette démarche a déjà fait ces preuvres.

bien à vous et au plaisir de vous voir jeudi pour une livraison de matériel ou défense de zone


Envoyer des avions en papier à Ayrault

Les cadeaux étant chers pour offrir des jouets d’avion à notre cher Jean-Marc, nous pourrions dépendant adresser des avions en papiers (va falloir prendre des cours d’origami lol ) à son cher compère le président de la république… Et justement Il s’avère que pour adresser un courrier au président pas besoin de timbre… Alors faisons un décollage en masse d’avion de papier à notre cher François… Un opposant…!


Renvoyer sa carte électeur

« Electeur-trice-s en colères contre le projet #NDDL » : envoyons au Président de la République nos cartes d’électeurs -rices déchirées en petits morceaux, avec un mot pour signifier notre désaccord avec le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes et avec les méthodes policières violentes utilisées depuis des semaines. Et montrons lui que partout en France, des gens sont solidaires du mouvement de Résistance sur place à ce projet .

Courrier à adresser par voie postale (le courrier est alors dispensé d’affranchissement) au Président de la République à l’adresse suivante :

Monsieur le Président de la République
Palais de l’Elysée
55, rue du faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

Il y avait près de 500 personnes présentes à la Salle Cassiopée de NOTRE-DAME-DES-LANDES ce Vendredi soir pour l’Assemblée Générale de l’ACIPA
- Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le Projet d’Aéroport (4000 adhérents ) .

Il a été retenu -entres bien d’autres choses dont vous aurez écho par la suite- à la quasi-unanimité l’action de RENVOYER SA CARTE ELECTORALE (déchirée ou pas / à vous de voir) en signifiant l’opposition au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes

REMARQUE IMPORTANTE : ON PEUT VOTER SANS LA CARTE D’ ELECTEUR, UNE CARTE D’ IDENTITE, UN PERMIS DE CONDUIRE OU UN PASSEPORT SUFFIT PAR LA SUITE !

Ne pas harceler les décideurs

N’en profitez surtout pas pour harceler les décideurs et décideuses de Vinci Airport. Illes ont déjà une vie pas facile les pauvres. et encore moins de les inscrire sur un maximum de site comerciaux à travers le monde, ils pourrainet comprendre à quel point les intérêts privés peuvent être envahissant.

ci-joint quelques coordonnées utiles chez Vinci Airport et notamment Vinci Airport Grand Ouest dont je suis sur que vous ferez bon usage.

bernard.hagelsteen@vinci.com

Mme Béatrice AUDOUIN b.audouin@nantes.aeroport.fr Communication

Mme Anne AUDUREAU-ALFONSI a.audureau@nantes.aeroport.fr Commercial

M. David BARBARIT d.barbarit@nantes.aeroport.fr Exploitation

Mme Véronique BARDOUX v.bardoux@nantes.aeroport.fr Exploitation

M. Eric BATTAGLIA eric.battaglia@aeroports-grandouest.com Conduite d’affaires / Montage d’opérations

M. Jérôme BERTAUD j.bertaud@nantes.aeroport.fr Communication

Mlle Fabienne BORIE f.borie@nantes.aeroport.fr Communication

M. Christophe CIVEL christophe.civel@aeroports-grandouest.com Responsable Foncier

Mme Annaick CORNEVIN-MARTIN a.cornevin-martin@nantes.aeroport.fr Marketing

Mlle Madeline DECAESTECKER m.decaestecker@nantes.aeroport.fr Communication

M. Eric DELOBEL eric.delobel@vinci.com Directeur du projet du futur Aéroport du Grand Ouest 06 16 57 26 38 02 40 84 99 40

Mme Hélène DROMBY helene.dromby@nantes.aeroport.fr Communication 02 40 84 81 46

M. Fabienne GUERANT f.guerant@nantes.aeroport.fr Communication

Mme Anne Catherine GERARD a.gerard@nantes.aeroport.fr Assistante achats

Mlle Virginie HERROUET v.herrouet@nantes.aeroport.fr Responsable communication 06 17 17 42 98 02 40 84 97 99

M. Anne JACOB LE GOHEBEL a.jacob@nantes.aeroport.fr Responsable environnement

Mme Anne-laure JACOB anne-laure.jacob@aeroports-grandouest.com Juriste

Mme Christiane JENNY c.jenny@nantes.aeroport.fr Directrice Marketing 02 40 84 81 32

M. Grégory JEUNESSE g.jeunesse@nantes.aeroport.fr Responsable comptable

Mme Laure MANEVAL laure.maneval@aeroports-grandouest.com Assistante 02 40 84 82 51

M. François MARIE f.marie@nantes.aeroport.fr Directeur Général adjoint, en charge des Aéroports de Nantes-Atlantique et Saint-Nazaire Montoir

M. Thibault MERCIER t.mercier@nantes.aeroport.fr Chargé d’etudes

M. Rémi MOTTE r.motte@nantes.aeroport.fr Directeur des Services Techniques

M. Laurent NOIROT COSSON l.noirotcosson@nantes.aeroport.fr Directeur Commercial 02 40 84 81 43

Mme Caroline PAVAGEAU c.pavageau@nantes.aeroport.fr Assistante de direction, Aéroport de Nantes Atlantique 02 40 84 81 30

M. Julien POTONY j.potony@nantes.aeroport.fr Chargé de communication 02 40 84 97 98

Mme Aurélie RIFFLART aurelie.rifflart@aeroports-grandouest.com Responsable Environnement

Mme ROUDAUT Céline c.roudaut@nantes.aeroport.fr Coordonateur Facturation Clients et Réclamations

M. Jean Louis ROBIN j.robin@nantes.aeroport.fr Responsable Ressources Humaines 02 40 84 81 70

M. Jean Pierre ROYER jp.royer@nantes.aeroport.fr Acheteur 02 40 84 81 46

M. Sébastien SAUVETRE s.sauvetre@nantes.aeroport.fr Coordonateur Etudes et Travaux

Mme Gaëlle SEVENO-LAMBERT g.sevenolambert@nantes.aeroport.fr Assistante marketing

Mme Cécile TARAUD c.taraud@nantes.aeroport.fr Responsable Achats 02 40 84 81 33

Mme Pascale ALBERT-LEBRUN pascale.albert-lebrun@vinci.com Directeur administratif et financier de VINCI Airports 01 47 16 36 98

M. Nicolas NOTEBAERT nicolas.notebaert@vinci.com Président de VINCI Airports 06 15 11 21 45 01 47 16 33 08

Mme Anne LE BOUR anne.lebour@vinci.com Directrice de la Communication de VINCI Airports 06 86 30 90 64 01 47 16 37 55

Mme Isabelle LELIEUR isabelle.lelieur@vinci.com Responsable du service juridique de VINCI Airports 01 47 16 45 68

Mme Gaëlle CHALON gaelle.chalon@vinci.com Responsable contrôle de gestion 01 47 16 35 53

J’ai vu que vous lanciez des actions de harcelements contre Vinci ou les entreprises fabriquant les armes des playmobils… Comme dirait l’autre quand tu as plusieurs ennemis choisis le plus faible et frappe bien fort…

En claire, je pense que ce genre d’actions peut marcher que sur des gens, des groupes faibles, donc les actionnaires minoritaires ou les entreprises de sous traitances, les pme…

Je vous envoie quelques lien interessants et je continue à chercher…

http://www.optioncarriere.com/emplo… http://soustraitancexpo.fr/Cotes-Ar… http://www.fondation-vinci.com/fond…

http://www.mon-annuaire-pro.com/n/s… http://fr.viadeo.com/fr/search/rcl/…

C’est vraiment le bordel mais je crois que je viens de trouver un lien vraiment interessant… Afin que ceux qui comme moi ne peuvent etre a NDDL, sur place avec vous, puissent quand meme agir… Donc la carte des sous traitants de Vinci en France… Quel que soit l’endroie ou l’on habite on pourra trouver un sous traitant a faire chier… Sinon l’action Vinci est une action stable nous disent nos amis traiders… Il faut que cela devienne une action à risque… http://www.vinci-construction.fr/fr…


– Déplacer un bout de ZAD par chez vous :

- faire un carré potager « ZAD NDDL » (y a des kits 1,20 m par 1,20m) , par exemple dans un endroit visible (place ..) (pour rappeler celui saccagé sur la ZAD) ;
- faire un bois « Landes de Rohanne » en installant une cabane dans un arbre (pour rappeler celles démontées..) ; A plus et bon courage (je suis passé hier, formidable !) ;


- Le père noël soutient la ZAD

Je vous propose de lancer l’opération « Le père Noel soutient la ZAD ! » Et motiver n’importequel quidam ou structure a vous envoyer un petit colis en fonction de ses moyens et de la liste des besoins mise à jour régulièrement. Beaucoup de monde soutient la lutte, mais de loin, cela pourrait prendre ! Mais pour cela il faut une adresse qui accepte de « recevoir » et redispatcher.

- Autoréduction de noyel (ça marche aussi pour la fin du monde prévue le 21 décembre !!!)

Nous pouvons imaginer une centaine de militants anti aéroport de Notre Dame Des Landes dans chaque grande surface du grand ouest (ou de France ) un jour de Noel vers 14 heures.

Arriver avec des chariots plein de nourriture bio aux caisses a peu prêt au même moment. Demander de pouvoir bénéficier de ce chariot gratuitement auprès du directeur (trice) de l’établissement afin de nourrir les Zadistes. Plus long sera le temps d’attente du management, plus la perte financière importante.

Le coup médiatique est immense, la perte pour les grandes surfaces idem.

Bien sûr c’est une arme à double tranchant, le scénario peut être modifié afin de ne pas se mettre à dos les consommateurs de Noel. Une explication de la gêne occasionnelle, incommensurable avec la perte des terres agricoles…..( je vous laisse trouver l’argumentaire )


– Proclamons nous tous comme des « anarcho-autonome » casseur de pieds !

Salut à vous les amis et amies . Pour info, lu dans le  » télégramme » de brest de ce matin et à paraître dans « Le Point » de demain 29/11 une interwieuv de l’hum-ble ayrault : « J M Ayrault met en garde ses alliés écologistes, tentés selon lui de « s’associer » contre le projet d’aéroport de NDDL à  » des anarcho-autonomes qui font de la casse à chaque sommet international ». Je vous aime les zadistes, vous et ce que vous représenter, un grand espoir. Je suis contre l’aéroport et son monde et donc à ce titre considéré par Ayrault comme un  » anarcho- autonome » (je ne sais même pas ce que ça veut dire !) « casseur ». Je n’ai encore jamais rien cassé mais j’ai bien envie de lui casser les pieds à ce BLAYRAULT. En 68 les gens se disaient tous « juifs allemands » en soutien à feu « dany le rouge » devenu aujourd’hui dany de chez EELV.(et oui il y en a qui vieillissent mal). En 2012, par solidarité avec nos copains et copines agressés qui subissent la violence du pouvoir en place, proclamons nous tous comme des « anarcho-autonome » casseur de pieds !


– Feu de joie des drapeaux du PS devant leur locaux

Sinon une idée comme ça : appel aux militants socialistes écoeurés : venez bruler votre drapeau socialo devant les permanences de votre parti et gagnez une invitation pour un week end ou plus à NDDL. Courage à vous et à bientôt ;


– Repeindre les fourgons de flics

Idée venue lundi soir lorsque nous étions au chaud dans le local de la permanence PS de Brest : utiliser des ballons, capotes et autres récipients facilement éclatables remplis de couleurs vives (jaune, rouge, vert par exemple) mais de texture assez acrylique, voire même chimique, quelque chose qui accroche bien quoi, et marquer à leurs passages sous quelques ponts les fourgons qui seront intervenus sur la ZAD, a faire par des groupes amis des quartiers nord de Nantes, quelques étudiants aux beaux-arts…….


– Journée nationale de péage gratuit

APPEL NATIONAL

A TOUS CEUX ET CELLES QUI SONT CONTRE L’AYRAULTPORT DE NDDL

A TOUS CEUX ET CELLES QUI SOUTIENNENT LES PROTECTEURS DE LA ZAD

A TOUS CEUX ET CELLES QUI SONT CONSCIENTS DE LA SAUVEGARDE NECESSAIRE DE CHAQUE M² DE NATURE

A TOUS CEUX ET CELLES QUI SONT CONTRE LES DEPENSES DE NOS IMPÔTS POUR DES PROJETS INJUSTIFIES ET INUTILES

VINCI RESTE PLANQUÉ DISCRETEMENT DERRIERE LE GOUVERNEMENT

ET ATTEND TRANQUILLEMENT LA VALIDATION DE CE PROJET

N’ACCEPTONS PLUS D’ENGRAISSER GRATUITEMENT CE DESTRUCTEUR

TOUCHONS-LE LÀ OÙ ÇA FAIT MAL :

AU PORTEFEUILLE !

MOBILISEZ-VOUS PARTOUT EN FRANCE ORGANISEZ DES JOURNÉES BIEN CIBLÉES :

« LES BARRIERES OUVERTES » DE LEURS AUTOROUTEs & DE LEURS PARKINGS

*

BOYCOTT OU GRATUITÉ

VINCI PEUT NOUS FAIRE L’AVANCE DE TOUT CET ARGENT QU’IL ESCOMPTE NOUS PONCTIONNER !

VINCI, NOUS NE PARTAGEONS RIEN AVEC TOI !

NOUS PAYONS !

ET TOI ! QUE PARTAGES-TU ?

TES BÉNÉFICES ?

AVEC QUI ?

ARGUMENTS DES EMPLOIS ?

RECONVERTI TES SALARIÉS À LA DESTRUCTION ET RECYCLAGE

DE TOUTES LES ROUTES ET CONSTRUCTIONS OBSOLÈTES

POUR LESQUELLES NOUS T’AVONS DÉJÀ BIEN PAYÉ

+

NETTOYAGE ET REBOISEMENT DES ZONES CONCERNÉES

PAS DE CHOMAGE EN VUE !


– Envoie d’avion jouet à Jean-Marc

Les temps sont durs pour tout le monde , vous le savez bien qu’un enfant mal aimé peut devenir un adulte caractériel !

Alors faites un geste généreux : envoyez un avion – jouet au petit Jean Marc , il rêve d’être pilote de ligne ….

Adresse :
Hotel Matignon
57 rue de Varenne
Paris VII


- Nous avons lancé à travers les réseaux sociaux l’opération « On s’appelle tous Camille » L’opération consiste à ajouter le mot Camille à son prénom en solidarité avec les Zadistes qui ont souvent pris le prénom Camille pour éviter une personnalisation de la lutte. https://www.facebook.com/groups/168998326576640/

– Mettre deux pancartes revendicantes 30cm/30cm dans les voitures sur les portes laterales arrieres pour etre avec vous que tu soit du lot ou le gers tous avec vous et que tous le mondes face idem pour etre solidaire dans la france entiere effet boule de neige et ca marche


– Rumba flamenca avec les CRS

Salut les copinEs…

Une adhérente m’a envoyé ce lien, idée sympa pour actions non violentes, c’est rigolo… A quand une rumba flamenca avec les CRS ?

Courage, tenez bon, on a besoin de vous… Si on vous envoie du courrier par la vraie poste en chair et en os, à la Vache Rit, il vous arrive ?


- Placer des banderoles à l’aéroport Nantes atlantique


- Organisation d’une manif à l’usine qui fabrique les lacrymos Salut à vous camarade, Pourquoi ne pas organiser une action à l’encontre de l’usine qui fabrique les grenades lacrymos et assourdissantes aux flics français ? (quelque chose qui puisse faire arreter la production pendant quelque temps). J’imagine bien qu’ils ont un stock impressionnant mais ça leur ferait passer un message : On sait où on peux taper pour vous faire mal !

Deux usines sont référencés :

- ALSETEX : http://www.alsetex.fr/ https://maps.google.fr/maps?q=Usine…

- Nobel Sport à Pont de Buis dans le Finistère (29) http://www.qype.fr/place/2001517-No….

C’est pas énormément loin de la zad, je ne sais pas si vous avez des moyens de locomotion suffisant. Pour ceux qui veulent plus d’info sur cette entreprise :

Voilà, c’était juste une petite idée en passant. En tout cas, un grand respect pour vous et pour ce que vous faites ! El pueblo unido hamas sera vencido…

opération escargot partout !

A la suite des deux appels ci-dessous et de tous les autres qui fleurissent sur le ouaib :

Le 24/11 Pont de Cheviré et 2 bacs de Loire : bloqués. Ralentissements sur plusieurs routes…

Et si chaque automobiliste contre l’aeroport de Notre-Dame-des-Landes ralentissait partout où il-elle est, partout où il-elle veut en réaction à l’assault donné à la ZAD ?

RALENTISSEZ POUR DIRE NON !

REAGIR : PARTOUT ! FORT ! MAINTENANT !

Vous êtes tous au courant désormais de ce qui se passe ce matin à Notre Dame des Landes. Les Robins des bois de notre forêt de Sherwood sont-ils donc à ce point dangereux pour le pouvoir ? Encerclement et expulsions en cours au Rosier, envahissement de la zone de reconstruction des cabanes : vitres brisées, dormeurs gazés et expulsés, saisie du matériel de chantier, scellés… et préparation des biais juridiques pour la DESTRUCTION des constructions faites depuis le 17 (la semaine prochaine ?) , en utilisant l’angle du défaut de permis de construire.

Des tracteurs convergent de toute la région (avec opérations escargots de fait …, leur passage n’est pas sans conséquences, n’est-ce pas…), des rassemblements s’organisent partout en France.

Une nouvelle étape du bras de fer est donc engagée : il est vital pour la lutte que de la France entière s’expriment toutes les indignations, toutes les protestations des collectifs, de ceux qui sont venus nous soutenir le samedi 17 novembre : l’Acipa appelle les collectifs à des rassemblements devant les préfectures. D’autres actions sont possibles immédiatement et tout au long de la journée : communiqués, (re)baptèmes de lieux divers, poses de banderoles, blocages téléphoniques ou rassemblements (préfectures, lieux symboliques des porteurs et acteurs du projet), opérations escargots ou aux péages… Vous pouvez trouver, dans les actions annoncées sur le site zad.nadir.org, des idées au cas où vous en manqueriez…

Nous continuons à l’affirmer : pour la défense des terres nourricières, pour d’autres choix de société… La lutte, c’est maintenant !

REAGIR : PARTOUT ! FORT ! MAINTENANT !

+++

APPEL A MOBILISATION Suite aux interventions des forces de l’ordre au service du Partenariat Public Privé à Notre dame des landes ce vendredi matin 23 novembre 2012, nous appelons à toute action non-violente pour témoigner et s’opposer au désastre citoyen et écologique qui se précise. Les paysans bio sont révoltés contre le déni de démocratie où les intérêts financiers de groupes privés l’emporte sur l’intérêt général de préservation de la terre nourricière et des zones humides pour les générations futures.

opérations escargot, interpellations publiques , sit-in , manifestation publiques de toutes sortes , courriers et courriels aux élus , présences nombreuses devant les permanences du PS , etc . Personne ne doit se sentir en dehors de cet enjeu majeur .Nous vous appelons à faire suivre ces infos à tous les paysannes et paysans bio et autres . » Le GAB 44


les premieres idées d’après manif :

Salut les zadistes……

Suite à la réunion d’hier matin voici une idée de lutte pour ceux qui ne peuvent pas se rendre chez vous……..
CHAQUE JOUR UNE ACTION pour aider la ZAD
Vu que nous sommes dans l’ère de la communication
Vu que beaucoup de sympathisant n’ont pu venir ce w end
Vu que nous étions proches des 40 000
Que nos actions ont un but légitime d’éducation au respect dans l’autogestion…… ………….

Chaque jour tagons , téléphonons , mailons ………collectons d’autres idées échangeons les pour montrer à tous que nous sommes non violent et pertinent , si nous sommes très nombreux ces actions tant que le projet ne sera pas définitivement stoppé……….harcelons aussi les médias qui nous malmènent ……………………………………….

Donc assemblée nationale : 0140636000

Cercle mixte de la gendarmerie de Nantes : 0240208387 appel à désobéir comme en Espagne….

Escadron gendarmerie mobile de Bouliac ; 0556688282 …………car on a tous le choix autres escadrons possible…………………………………

Bouse de Paris : 0156437020 appeler les traders à spéculer contre vinci

PS rue solférino : 0145567700 ils nous mentent

Vinci ;
1 cours f de lesseps
92851 Rueil Malmaison ; 014716350


Comment agir de loin : quelques idées

- rejoindre ou créer un collectif contre l’aéroport et son monde
- relayer l’info : projections, soirées discussions (à diffuser aussi dans les villages alentours)
- affichage ( des affiches reçues ici et bien sûr celleS de la manif de reoccupation)
- chorales ( quelques chansons ici ….)
- rassemblements et tractages : barrages filtrants à toutes les entrées de Nantes avec distribution de tracts.
- présence à chaque déplacement ou apparition publique de JM Ayrault
- participation au projet de manif de réoccupation (AG vendredi 26 octobre)
- faire des ralentissements sur les 4 voies de la région
- banderolles sur les ponts d’autoroutes, les entrées de villes, près de voies de chemin de fer
- concerts de casseroles/klaxons/… devant les hôtels des flics
- saturation téléphonique de la préfécture
- péages et parkings Vinci gratuits
- faire une journée d’appel à renvoyer sa carte d’électeur
- proposer de l’hébergement à l’extérieur pour que les gens de la zone puissent se reposer

faire des flyers en avion pour jeter son argent par les fenêtres

Bonjour,

Vous trouverez ci-joint un flyer qui reprend la charte graphique de Vinci pour expliquer comment jeter son argent par les fenêtres en faisant un avion en papier avec un billet de 100€. Il ne respecte pas les réglementations en vigueur mais peut être un moyen ludique de communiquer. Vous trouverez une version pour ordinateur, et une version pour impression papier (2 par feuille A4, recto/verso). http://www.fichier-pdf.fr/2012/11/2…

Ecrire aux syndicats pour qu’ils informent les salarié-e-s de Vinci

Voici la copie d’un mail que j’ai envoyé aux sièges de quelques syndicats* pour les appeler à informer les salariés de Vinci et de ses filiales sur Notre-Dame des Landes.

* CGT, CFDT, FO, CFTC, Sud/Solidaires, UNSA, CFE-CGC et la Fédération Française du Bâtiment (en le modifiant un peu)

En espérant que ça donnera quelque chose…

 » Bonjour,

Vous avez peut-être entendu parler des débats autour du projet d’aeroport de Notre-Dame des Landes (44) ; très relayés dans les medias en ce moment. C’est le groupe Vinci qui a obtenu la concession pour construire et exploiter cet aeroport, dont l’utilité est très contestée (voir les sites de l’Acipa et http://zad.nadir.org). Chose étonnante : les salariés de Vinci et de ses nombreuses filiales* ne sont parfois pas au courant de la situation. Vu le rôle essentiel que jouent les syndicats dans la diffusion des infos au sein d’une entreprise, je me suis dit que vous pourriez peut être y faire quelques chose.

Les raisons d’agir sont nombreuses :

- Il est important que les employés soient informés des projets de leur entreprise et des critiques qu’elle subit.

- La connaissance du dossier pourrait amener des critiques et des actions en interne qui viendraient peser un peu plus sur la direction de Vinci.

- La question n’est pas que politique : d’une manière générale, ce projet apparait contraire aux valeurs, que défendent traditionnellement les syndicats, et nuisible à l’intérêt commun, donc à celui des travailleurs (qui, en passant, ne prennent pas l’avion tous les quatre matins…). Voici le lien Internet vers un appel de syndicalistes opposés à l’aéroport, qui estiment qu’il détruira environ 600 emplois : http://www.petitionpublique.fr/?pi=… (contrairement à ce qu’affirme la région Pays de la Loire : http://www.paysdelaloire.fr/dossier… )

Je ne suis pas porte-parole ou même représentant des opposants au projet, juste « soutien » mais puisque l’idée est simple, je me suis permis de vous écrire directement. J’espère que vous relaierez l’information (libre à vous de prendre parti pour ou contre la construction de l’aéroport…)

Pour vous aider à faire « redescendre » l’info, la liste des filiales de Vinci, trouvée sur Wikipedia :

# Vinci Concessions Vinci Autoroutes (ASF – Cofiroute – Escota – Arcour – Openly – Radio Vinci Autoroutes – Truck Etape) – Vinci Park – Vinci Aéroport – – Stade de France

# Vinci Energies Actemium – Axians – Cegelec – Citéos – Graniou – Omexom – Opteor Travaux Publics Eurovia – Eurovia Travaux Ferroviaires – Vossloh – Entreprise Jean Lefèbvre

# Vinci Construction Vinci Construction UK – CFE – Vinci Construction Filiales Internationales – Vinci Construction Grands Projets

# Vinci Construction France GTM Bâtiment – GTM Construction – Sogea
- Dumez – Sicra – Freyssinet (entreprise) – Soletanche Bachy – Deme – Bateg – Thinet – Entrepose Contracting

# Divers Vinci Environnement – Vinci Immobilier – Vinci Innovation

Vous trouverez peut-être aussi des choses intéressantes sur ce blog (je ne l’ai pas lu mais il est souvent cité) : http://stopvinci.noblogs.org/

Bonne journée

Ecrire des lettres ouvertes au préfet, à Auxiette, …

LETTRE OUVERTE A JEAN-MARC AYRAULT.

Si amalgame est un mot à la mode, c’est parce que nous les citoyens avons appris à discerner vos amalgames produits à profusion.

Ainsi commettez-vous un premier amalgame en confondant légalité et légitimité, pour votre intérêt et votre confort.

Légal, le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes l’est assurément, mais notre analyse, qui vaut la vôtre, le déclare illégitime.

Légal, votre statut de premier ministre l’est sans conteste, mais votre légitimité, elle, dépend de votre efficience à servir la France et les français et sûrement pas les intérêts particuliers de la ville que vous dirigiez. Car vous commettez là un second amalgame en confondant votre fonction nationale avec celle, locale, de promoteur de la ville de Nantes. Si la loi vous a contraint à renoncer à tout mandat local en devenant premier ministre, c’est aussi pour éviter le conflit d’intérêt dans lequel vous tombez. Un sens déontologique de base devrait vous inciter à prononcer un moratoire sur votre projet d’aéroport nantais le temps de votre fonction gouvernementale.

Qu’on vous soumette un projet de piste aéroportuaire sur le Cours des Cinquante Otages, et vous en serez le premier opposant, alors que ce projet, à y regarder de près, ne serait pas moins solide que le vôtre.

Non Monsieur le Premier Ministre, votre projet ne verra pas le jour, pas plus que le CPE de l’un de vos prédécesseurs n’a vu le jour. Vous aurez beau nous enfumer avec vos grenades lacrymo, faute d’avoir pu enfumer nos consciences, nous sommes là, nous résistons, et nous serions heureux de constater votre valeur de responsable politique par la démonstration de son constituant essentiel : L’humilité.

Cordialement,

Jean-Luc Collieux.

Faire des parkings gratuits

Bonjour

Plutôt que des manifestations ou en plus des manifestations , une idée pour toucher au portefeuille de VINCI qui est toujours une chose très sensible , pourquoi ne pas proposer un boycott des parkings VINCI en FRANCE à toutes les personnes qui ne veulent pas de l’aéroport de ND des Landes ?

Ce boycott aurait une portée importante sur Vinci qui est derrière ce projet d’aéroport et se surajouterait aux manifestations . Il pourrait même avoir une portée supérieure aux manifestations car cela s’étend à toute la France et car le gouvernement ne voudra pas montrer qu’il va céder sur ce projet.

Ceci dit c’est une idée et il y en a peut être d’autre

Cordialement

Ecrire à la commission européenne pour dénoncer l’election de Nantes Capitale Verte 2013

http://www.ecolodujour.com/article-…

« Aussi, je vous encourage à faire comme moi, en interpelant la personne qui pilote ce projet au niveau européen, en lui demandant de retirer à la ville de Nantes le prix de capitale verte européenne pour l’année 2013.

Je vous mets ci-dessous la copie du mail envoyé à Madame Vareille. Je vous encourage à le recopier et à lui envoyer également des mails concernant le non sens d’avoir Nantes comme capitale verte européenne en 2013 et la construction du nouvel aéroport de Notre Dame des Landes !

A l’attention de Madame Marie Hélène Vareille (Marie-Helene.VAREILLE@ec.europa.eu)

un autre modèle de lettre ;

opendocument text - 19 ko

Rendre son arbre à Cécile Duflot

j viens d avoir une idée pourquoi ne pas convier la presse ( tv radio et journaux ) a un arrachage du chene de mme ou mlle ( on s en fout ) cecile duflot et de lui re-expedier a matignon avec un ti mot du style : on vous renvois votre chene pour le sauver , car il sera bientot sous 30 cm de beton ou de bitume nous en avons bien pris soins l avons elevé avec de l engrais naturel ( le mieux c est que quelq un pisse dessus devant les cameras en disant : attend on lui met un peu d engrais pour le voyage !! ) en esperant que vous puissiez lui trouver une petite place au jardin de l elysée ou ils puisse trouver des jours heureux , qu il y en ai au moins un qui s en sorte car pour ces congeneres c est la destruction assurée ainsi que pour toute la faune et la flore de la region de notre dame des landes . j espere que ca pourras vous etre utile hasta la victoria siempre

Appel à campagne générale d’affichage

Campagne nationale d’affichage contre le projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes (44), contre les expulsions et les destructions de maisons ! lancé par la coordination des opposant-e-s

PDF - 134.1 ko

Nous appelons chaque destinataire de ce message, à effectuer une campagne nationale d’affichage pour soutenir la lutte contre le projet d’aéroport. Cette campagne se développera en cinq étapes. La première étape, pour des raisons d’actualité, devra se faire dès mardi 23 octobre (ci-joint modèle de l’affiche n°1). A partir de la deuxième étape et jusqu’à la cinquième étape, chaque campagne se fera à 15 jours d’intervalle (31 octobre, 15 novembre, 30 novembre et 14 décembre). La procédure : 1) A l’occasion de chaque étape, nous adresserons avec quelques jours d’anticipation le modèle de la nouvelle affiche 2) L’affiche (jointe) est très simple et consiste en : 1 logo + 1 court texte (seule partie qui sera modifiée) + signature + avis ne pas jeter 3) L’affiche devra être imprimée sur un papier jaune vif (grammage le plus économique) 4) Le format (A3, A4 ou A5, ou autre) est laissé à votre choix (collage affiches, affiche voiture, diffusion flyer) 5) Vous imprimerez la quantité que vous jugerez nécessaire Petits messages ou article de presse ou photos de votre action seront les bienvenus et permettront de relayer cette action entre les groupes de soutien :acipa@ml.free.fr

Action Banderoles aux fenêtres et balcons

Reçu le 22/10

Si la ZAD de Notre Dame des Landes est actuellement occupée par les forces de l’ordre et du pouvoir, nos maisons ne le sont pas et nos balcons non plus ! En soutien aux opprimés de la zad de Notre Dame des Landes et pour que sur nos terres poussent des légumes et non des aéroports et/ou du bitume : AFFICHONS NOTRE VOLONTE DE DEFENDRE LES TERRES et de STOPPER CE PROJET DESTRUCTEUR à nos BALCONS, à nos FENETRES. Que notre détermination soit visible partout sur la terre. Lorsque que la loi et le pouvoir s’opposent à la vie, va à l’encontre du bien commun et qu’ils deviennent oppresseurs, la résistance est légitime.

Pétitions

- cyberacteurs : Notre Dame des Landes oui au débat non aux expulsions

- avaaz : Abandonnez le projet d’Aéroport à Notre-Dame-des-Landes !

Signature d’un appel d’élu-e-s EELV

Nous, signataires de cet appel, condamnons l’évacuation de Notre-Dame-des-Landes

« ….Nous exigeons l’arrêt des expulsions, mais aussi la non-destruction des maisons et réaffirmons que « l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, situé sur des terres agricoles, est pharaonique, dispendieux et inutile, à l’heure où les comptes publics sont dans une telle situation. Il ne doit pas voir le jour. »

Nous appelons François Hollande et le gouvernement de Jean-Marc Ayrault à respecter leurs engagements. Le groupe Vinci ne doit pas dicter sa loi. La gauche, que nous avons contribué à porter au pouvoir, ferait-elle preuve de complaisance devant le pouvoir financier de l’ombre que dénonçait François Hollande lorsqu’il parlait de son ennemi sans nom et sans visage. Y aurait-il un conservatisme de gauche ? Au moment où le pouvoir politique semble reculer, sous la pression de ces forces invisibles, sur l’Europe, sur les questions sociétales, sur la fiscalité, sur les enjeux économiques et environnementaux, la gauche a besoin de nous, écologistes, pour entamer de manière démocratique la nécessaire transition écologique de l’économie et de la société. »

une lettre à votre député-e Et/ou à votre Sénateur-trice, ou au Premier Ministre (en l’adaptant)

Une action possible Proposée par l’ACIPA

Madame la Députée, Monsieur le Député,

Je tiens à vous dire à quel point je suis révolté et scandalisé par ce qui se passe actuellement sur le site prévu pour construire l’aéroport inutile dit « du grand Ouest » porté par l’ex-maire de Nantes aujourd’hui Premier Ministre, Jean Marc Ayrault Indignation légitime, devant le passage en force que constituent les expulsions des habitants de la ZAD qui maintenaient une vie riche en échanges et solidarité (à défaut de capitaux) sur ce secteur. Rien ne peut justifier cette urgence à vider la zone : il n’y a pas de travaux prévus sur ces lieux avant des mois. Rien ne peut justifier l’ignominie que constitue la destruction – à deux semaines de la trêve hivernale – de maisons habitables et habitées, d‘autres lieux de vie et de jardins collectifs réalisés depuis plusieurs années. Ces démolitions sont d’autant plus scandaleuses que des sans-logis occupent eux aussi, depuis une semaine, le Lieu Unique à Nantes sans réponse du Préfet. Rien ne peut justifier de jeter à la rue des personnes qui ont choisi de contester un mode de vie à l’origine des crises économique et écologique que nous traversons actuellement, et d’agir en conformité avec leurs opinions. Rien ne peut justifier la répression policière disproportionnée (1 000 gardes mobiles ou CRS, des hélicoptères…) pour un projet en partie privé au profit d’une multinationale (VINCI) qui fait des milliards de bénéfices. Plus généralement, rien ne peut justifier le gaspillage de millions d’euros (voire de milliards) en pleine crise économique pour un 146ème aéroport en France (quand l’Allemagne en dispose du tiers et le Royaume Uni du quart) Et rien ne peut justifier le saccage de terres agricoles de proximité et la destruction du principal bassin laitier de Loire Atlantique et de la centaine d’emplois directs – soit plusieurs centaines d’indirects – qui y sont liés. D’autant que des recours juridiques sont en cours et que d’autres seront lancés dans les semaines et les mois qui viennent pour arrêter cette machine infernale que constitue ce projet d’aéroport toujours plus nuisible, inutile, gaspilleur. L’Etat et AGO/Vinci n’ayant toujours pas expliqué clairement comment ils allaient remplir correctement leurs obligations légales en terme de respect de la loi sur l’eau dans ce bocage à 98% humide, ces recours devraient purement et simplement conduire à l’abandon du projet si la Loi sur l’Eau était strictement appliquée ! Malgré le changement de majorité, je ne vois aucun signe de changement dans l’attitude des pouvoirs publics sur ce sujet. La transition écologique, c’est toujours pour plus tard mais les Grands Projets Inutiles restent eux d’actualité !

Signature

Modèles de lettres à envoyer aux élu-e-s PS et EELV

proposés par l’association ARBRES de Nîmes

Lettre à adresser à tous les élus Europe Ecologie de votre région

Madame, Monsieur, Je suis un électeur des candidats de votre parti à chacune des élections nationales, européennes, et locales. Indigné par les événements actuels à Notre Dame des Landes, je vous demande solennellement de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour inciter les ministres EELV actuellement au gouvernement à démissionner car leur présence est une caution insupportable aux agissements du gouvernement. Si vous ne parvenez pas à les convaincre, j’estime qu’il est de votre devoir de rendre votre carte du parti EELV. Sachez que je voterai volontiers pour un candidat ayant courageusement quitté ce parti dans le contexte actuel. Et que je ne voterai en aucun cas pour un candidat qui resterait à l’intérieur d’EELV si les violences continuaient et si l’aéroport de Notre Dame des Landes devait voir le jour. Veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes salutations républicaines.

Modèle de lettre à adresser en vous en inspirant à tous les politiques PS de votre région

Madame, Monsieur, Nous lisons dans l’éditorial d’un site du PS : « Le Parti Socialiste défend des idées humanistes et place l’humain et l’environnement au cœur de ses propositions pour le progrès économique et social. » Nous supposons que cette profession de foi est partagée par tous les élus socialistes. Or les événements qui se déroulent actuellement à Notre Dame des Landes montrent un gouvernement agissant d’une manière parfaitement inhumaine, autoritariste, traitre à ses promesses, et destructrice de l’environnement. L’inutilité de ce projet d’aéroport a été démontrée, il vous suffit, pour vous en convaincre de consulter le collectif des nombreux élus doutant de la pertinence de l’aéroport de Notre Dame des Landes. Il existe déjà un aéroport en fonctionnement, qui n’est pas saturé, loin s’en faut, qui peut très bien être amélioré à moindre frais pour réduire les nuisances. Sachez qu’au Canada un tel gâchis a déjà eu lieu, laissant un aéroport inutilisé, c’est-à-dire des centaines d’hectares bétonnés, pollués. Pour rien ! Nous connaissons les mesquins enjeux immobiliers à Nantes, ainsi que les intérêt privés liés à l’intervention de l’entreprise Vinci, dans le cadre d’un dispositif de type « partenariat public-privé », dangereux, porte ouverte à toutes les corruptions, comme c’est déjà le cas en Russie où sévit cette entreprise prédatrice. Les enjeux pour l’avenir sont énormes. Songez-y. Des terres agricoles, à proximité des villes, détruites, signifient, dans le contexte de crise économique dans lequel nous nous trouvons, un danger vital pour les habitants. Nous ne nous nourrissons pas d’argent, ni de béton. Nous avons besoin de préserver la nature et l’agriculture paysanne, ce qui était inscrit dans votre projet électoral. J’ai voté pour les candidats socialistes à chacune des élections nationales, européennes, et locales. Ce qui se produit à Notre Dame des Landes est pour moi un choc, une trahison. Je vous demande solennellement de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour inciter Messieurs Hollande et Ayrault à stopper immédiatement les violences policières à Notre dame des Landes et à renoncer à ce projet d’aéroport. Si tel n’était pas le cas, sachez que je ne voterai plus pour un candidat appartenant à votre parti. Et ce, quel que soit le candidat qui sera en face. Veuillez agréer, Madame Monsieur, l’expression de mes salutations républicaines.

 : « A l’attention d’éventuels écrivains et autres chanteurs en manque d’inspiration »

(Pour ceux qui ne sont pas à Nantes, Vinci se « cache » souvent derrière sa filiale de bâtiment-travaux publics SOGEA ; il y a sûrement un chantier près de chez vous…)

Quand le béton est armé par l’Etat, La nature a besoin du peuple

Veni, Vedi, Vinci, Aujourd’hui la Zad, Hier Gergovie, Résistons !

Sur un air populaire ( http://www.youtube.com/watch?v=WbxV… ) :

A l’Ouest, c’étaient les zadistes La terre, et non pas les pistes Les hommes en ont déjà trop Qu’ils laissent le ciel aux oiseaux !

Lettres au Président de la République

Monsieur le Président de la République
Palais de l’Elysée
55 rue du faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

Plusieurs propositions similaires

L’association Canopée12 a décidé d’organiser une manifestation « postale » pour protester contre le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes. La démarche est la suivante : envoyez le courrier en pièce jointe au Président de la République par voie postale (votre courrier est alors dispensé d’affranchissement), à l’adresse suivante :

Nous avons pensé qu’il serait plus efficace d’envoyer ce courrier tous ensemble le 15 décembre

Vous pouvez personnaliser votre envoi en précisant vos engagements dans la vie associative et vous signaler comme adhérent de Canopée.

Il y a par ailleurs un appel pour renvoyer sa carte d’électeur à l’Elysée. Vous pouvez grouper les deux actions si vous le souhaitez.

http://www.canopee12.fr/realisation…

L’idée originale

L’envoi d’une lettre papier au Président de la République, le même jour par tous les membres de tous vos reseaux actifs, familiaux ou amicaux, avec présence de la presse lors de l’arrivée de ce courrier au destinataire. Je vous propose d’imprimer ou de recopier la lettre qui se trouve en pièce jointe, de compléter les blancs et de l’envoyer le lundi 22 octobre (qui est un jour comme un autre) pour commencer, et tous les lundi qui suivent si rien ne bouge. Nous avons ainsi les moyens de faire bouger la société, alors faisons-le.

On peut imprimer sur papier brouillon recto – verso et juste coller la feuille sans enveloppe. L’adresse y figure.

Cela ne coûtera même pas de timbre, puisqu’il y a dispense de timbrage.

Communiqué de presse et interview de quelques personnes qui habitent très loin de NDDL pour montrer que chaque citoyen peut se sentir impliqué dans la lutte contre les grands projets inutiles imposés.

500 000, 1 000 000 de lettres ou plus qui arrivent le même jour au même endroit, c’est visible et cela témoigne d’une implication de tous, même de celui que Notre Dame des Landes indiffère car c’est loin de chez lui.

Cette lettre s’adresse à tous ceux qui sont sensibles à la destruction de la nature, de l’écosystème et des terres cultivables, au saccage du patrimoine, de même qu’à la dépense de l’argent public au profit de quelques uns et au détriment de tous les autres, et qui ne veulent pas des Grands Projets Inutiles Imposés. Inutiles, ils le sont vraiment. Les autorités donnent souvent l’autorisation malgré des enquêtes d’utilité publique opposées au projet. Les projets sont faits en dépit du bon sens commun. Souvent, c’est pour rendre service à des amis, leur fournir un marché juteux et l’intérêt privé prime devant l’intérêt public.

Les méthodes des initiateurs sont abruptes, avec outrepassement de leurs fonctions, de leurs droits, refus de considérer la non utilité publique, négation de leurs devoirs, et mépris de tout ce qui n’est pas leur intérêt.

Et nous sommes tous concernés, même si Notre Dame de Landes c’est loin, près de Nantes. Il y a des GPII près de chez vous aussi.

Souvent les mobilisations citoyennes sont locales, efficaces, mais les projeteurs vont s’installer plus loin.

- L’aéroport de Notre Dame des Landes,(l’objet de ce courrier)
- la centrale à gaz de Hambach/Willerwald et sa THT,( Direct énergie veut faire une centrale à gaz gigantesque pour revendre l’électricité à l’étranger et pour cela construire une ligne de Très Haute Tension)
- la décharge de la vallée de l’ISCH, (l’opposition locale a permis d’empêcher l’installation d’une méga décharge de déchets provenant d’Ile de France, sur des terres agricoles)
- BURE – poubelle pour l’enfouissement des déchets nucléaires, (c’est tout prêt et sous prétexte de faire un laboratoire, un enfouissement est prévu)
- Bordeaux et le laser mégajoule, – Flamanville – l’EPR et sa THT, (pour le seul, que nous ayons vendu à la Finlande, nous sommes obligés de payer des pénalités, vu le retard dans la livraison,et c’est le contribuable qui payera). – Les TGV et leur ligne à très haute tension, (seulement 20 mn de gagné sur le trajet Paris -Strasbourg)
- La LGV Lyon-Turin,
- le projet Eurapacity à Gonesse (nouveau dada du géant Auchan sur 700 ha de terres cultivées)
- le circuit de Formule 1 à Flins (heureusement abandonné)
- les ènièmes zones commerciales, (2 nouveaux supermarchés et une zone commerciale qui saccagent l’environnement à Saint-Avold et à Folschwiller)
- les installations sportives et olympiques, (Pékin puis Londres et ensuite…)
- les projets avortés, (aéro-train etc) – les zones artisanales avortées, (celle de Morhange, celle de Petersbach, celle d’Illange à venir )
- les bulles immobilières ( 400 appartements vides dans la ville voisine), sont quelques exemples (tous les terrains encore verts ont été bétonnés)
- les méga résidences hors de prix pour groupés les séniors qui grignotent des terres.

N’oubliez pas qu’un département français de terres nourricières, où l’on plante notre nourriture, disparaît tous les 7 ans. « On en vient à se dire – construire ou manger- il faut choisir »

Ce serait intéressant de les recenser à l’échelle de la France, chacun dans sa région. (Notez-les sur l’envers de la lettre et faites moi parvenir votre liste)

Le citoyen doit se mobiliser, enlever ses oeillères, le NIMBY (c’est à dire le syndrome de celui qui ferme les yeux tant que ce n’est pas chez lui) c’est fini, le jardin du monde c’est aussi chez vous, chez moi.

Les forces de l’ordre sont intervenues hier à Notre Dame des Landes.

Dans cette affaire, je commence à en avoir plus qu’assez de la force brutale et de la volonté de passer, coûte que coûte des initiateurs (JMA, Vinci and co)

Barrer les routes principales, p. ex une manifestation d’une dizaine d’activistes avec banderoles et tracts bloquent la circulation. Plus loin, 2-3 autres mettent le feu à de vieux pneus, tendent un câble, n’importe quoi qui puisse bloquer la route durant plusieurs heures. Dès que c’est fait, tout le monde s’en va, laissant la maréchaussée se débrouiller avec le bazar. Répéter à différents endroits, durant toute une journée ou une nuit (ou plus). Ils seront débordés, ils pourront en déblayer un, deux mais pas tous…

Harceler partout les forces de l’ordre (sans se faire arrêter ou identifier si possible). Peinture et slogans sur les commissariats de toute la zone (durant la nuit), des œufs et de la farine sur les véhicules quand ils circulent, même chose sur les agents s’ils sont en minorité ou s’il n’y a pas trop de risques, par exemple lors d’une charge par un groupe de manifestants suffisamment nombreux , jet de farine en masse, dispersion immédiate (effet garanti). Eviter absolument l’usage de molotovs, bien trop dangereux, à réserver pour le stade ultime de la contestation, si jamais.. De toute façon ils s’effondreront bien avant..

Éventuellement en profiter pour repeindre les banques de la zone en jaune durant la nuit (faire deux équipes, rouge pour NDDL, jaune pour les banques ?) : autant profiter de la situation insurrectionnelle.. Faire le lien au niveau des médias entre la crise économique causée par la finance dérégulée et les tentatives de relance stupide avec de grands travaux inutiles.

- Diriger des actions contre tous les intérêts de Vinci dans la région (parkings etc, se renseigner, il y en a plein). Adapter les actions au type d’activités. Respecter les principes ci-dessus. Cela devrait être plus facile qu’avec les forces de l’ordre…

- Engager une action symbolique contre le préfet qui a piloté le projet et puis a été réengagé par Vinci. Peinture au domicile, entartrage n’importe quoi (et même de l’autre côté de la France s’il le faut) mais quelque chose de frappant, qui apparaisse au 20h, si possible plus ou moins en même temps que les actions ci-dessus) pour dénoncer la corruption et les intérêts particuliers qui se cachent derrière ce dossier.

- Prendre des photos et filmer toutes les actions de manière anonyme (activistes masqués, vêtements modifiés…), avec géolocalisation sur un site internet, pour que tout le monde puisse voir l’ampleur de la mobilisation. Revendiquer les actions. Ne pas hésiter à nier toute implication dans les tentatives pour décrédibiliser le mouvement qui auront certainement lieu. Apparaître comme sérieux et responsable, et en même temps d’une détermination sans faille (d’où l’importance de la préparation et les activistes bien formés).

- Communiquer sur les grands travaux et aéroports inutiles (Espagne, Chateauroux…), mettre en évidence les intérêts des grands groupes contre ceux des citoyens. Eventuellement occuper ou une action choc contre l’aéroport de Chateauroux, dans le but de passer au 20h (+/-2000 passagers par an ! pour un aéroport neuf !..Il faudrait que ça se sache..

Ces actions pourraient très bien s’intégrer dans une stratégie d’ensemble.

Planifier la prochaine réoccupation du site de NDDL :
- Créer un nouveau point de fixation (rééditer la ZAD par exemple),
- Attendre l’expulsion (si elle ne vient pas, c’est encore mieux),
- Et puis mettre le chaos partout dans la zone, en profitant de l’attention médiatique. Un nouveau palier dans l’affrontement, et dont ils se souviendront..


une idée comme une autre : organiser -sur Nantes ?- un vide-grenier géant où les exposants s’engagent à reverser tout ou partie à un collectif ou une association zadiste de leur choix.


Se servir de reseau tel que facebook meme si il sont critiqué pour mobilisé un maximum de jeunes et etudiant, pour les appeller a manisfesté pour leur avenir car c’est aussi ca qui est en jeu.

inondé vinci et toute ces filial (cegelec ect) de mail et appel pour qu’il abandonne ce projet de chantier, au risque de voir sous tres peu de temps tout leur chantier est structures boycotté, bloqué par des manif …ect

d’ailleur une de la tht, qui traverse la manche mayenne, dois etre fini dans les semaine et jour a venir …


voila une idée pour Noel apporter un sapin de noel devant les mairies PS (pofiter des marchés de noel) et les decorer avec avions grenades lacrimos vide si vous en avez recuperé du champ de bataille sinon en faire en cartondes bottes en caoutchouc sous le sapin pour demander en cadeau la demission de Ayrault ou alors leur donner des cartouches de lacrimos vide en cadeau enfin libre cour a votre imagination un pere noel en masque a gaz…de la musique noel c’est la fetepeut etre aller decorer les sapins mis en place par la mairie aussi avec des avions et des grenadesjoyeux noel au PS


Mise à jour le 30 novembre

Accès

La ZAD est située au nord de Nantes, sur les communes de Notre-Dame des Landes, Vigneux de Bretagne et Grandchamp des Fontaines.

On est actuellement en pleine opération d’expulsions. Un article spécifique parle de comment nous rejoindre.

Transports publics

Car n° 71

Pour accéder à la ZAD depuis Nantes en car, prendre le car Lila n° 71 et descendre à l’arrêt « Le bois Rignoux ».

Plan et horaire ici

Une fois descendu du bus, continuer sur la route et à la patte d’oie à 200 mètres, prendre la route de gauche. On arrive à la ZAD par l’est (prévoir trois quart d’heure de marche environ pour le Campement « Hors contrôle »)

Car n° 20

Pour accéder à la ZAD depuis Nantes en car, tu peux aussi prendre la car Lila n° 20 et descendre au bourge de Vigneux de Bretagne.

Plan et horaire ici

Une fois descendu du bus, prendre la D81 direction Fay de Bretagne. Tu arrives en centre ZAD vers le Moulin de Rohanne.

Stop

Venir en stop marche aussi bien !

Plan d’accès

View Larger Map

Plan des lieux occupés

JPEG - 975.3 ko

Une Carte bonne résolution ICI (mise a jour le 19/11)

Nous écrire

Vous pouvez nous écrire : zad chez riseup point net (remplacez chez par « @ » et point par « . »)

Recevoir des nouvelles

Vous pouvez recevoir des infos (environ une fois par mois) en vous inscrivant à notre liste de diffusion mail :

Adresse email :
Nom (optionel) :  

(Mis à jour le 3/12)

INFO RAVITAILLEMENT : On est hyper touché par toute la solidarité qui se met en place depuis le début des expulsions. Pour tout vous dire on commence même à crouler sous certains dons : nourriture, matériel médical, vêtements. On a encore des besoins spécifiques. Du coup merci ne ne ramener que les articles mentionnés ci-dessous. On vous tiendra informés pour d’éventuels nouveaux besoins.

On recherche une sono pour vendredi 7 et le 21 décembre et plus si affinités.


APPEL A COMPETENCES

En apparté, deux demandes particulières, en « ressources humaines » :

On cherche un dentiste qui accepterait de recevoir quelques personnes gracieusement ou en échange de donations ainsi qu’un ou une osteopathe…

On cherche aussi des moyens de transports pour acheminer des palettes.

Impressions de cartes, affiches et autocollants

- On cherche un bon plan tirage photo moyen et grand format
- bon plans sérigraphie/ impressions T-shirts

Transport de jument ou gîte des Vosges vers la ZAD : dans ce but j’aimerais acheminer ma jument jusqu’à la ZAD seulement elle se trouve dans les Vosges j’en appelle a votre solidarité pour soit m’offrir un transport les Vosges la ZAD soit pour m’offrir le gite au fur et a mesure de ma route a pied… envoyez un mail à : zad@riseup.net.


SLEEPING / HABITAT

à amener au camp Hors Contrôle entre les Domaines et la Rolandière

- Etagere de stockage
- Caravanes
- Poeles à bois
- Bouillotes
- Tente
- Matelas
- Sommiers
- Couvertures
- Oreillers
- Structures d’accueil
- Cabanes en kit
- Gaz
- Bois de chauffage
- Bougies
- Petit mobilier : étagères, tables, porte-manteaux, etc.
- Plantes grimpantes (!!)

MATOS MEDICAL/HYGENE

On eu plein de dons. On a assez de matos médical sauf :

- gants stériles
- pansements pour les ampoules (plus de pansemants ordinaires)
- Ventoline
- Maalox ou xolaam, citrons ou jus de citron
- Couverture de survie
- Medicaments contre les infections dentaires/urinaires
- Spray cryogénique/ »sacs à froid » chimiques
- Sacs à dos pour équipes medic
- Petits sacs congélations à zip étanches

Et pour l’hygiène :
- Propolis
- Pisses-debout
- Brosses à dents

NOURRITURE

à amener au camp Hors Contrôle entre les Domaines et la Rolandière

IMPORTANT On est hyper touché par toute la solidarité qui se met en place depuis le début des expulsions. Pour tout vous dire on commence même à crouler sous la nourriture et comme les grands froids arrivent, on a un peu peur de perdre les denrées périssables (surtout légumes). On vous tiendra informés pour d’éventuels nouveaux besoins.

Du coup pour l’instant on a plus vraiment besoin de soutien en aliments périssable (légumes) à l’exception de :

- Légumineuses

On a toujours besoin de :

- Chocolat
- Café
- Céréales de petit déjeuner
- Fruits frais et fruits secs
- Nourriture végétalienne (tofu, B12, laits végétaux, levure de bière, beurres végétaux sans huiles de palme..)
- Vinaigre d’alcool
- Citron (jus),
- Trucs qui se transportent (barres de céréales, fruits secs, chocolat, biscuits et biscuits sans gluten)
- Ail et oignons, moutarde, huile d’olive, épices (dont muscade, cumin, gingembre, marjolaine), lait, sucre, miel, confitures
- Oeufs
- Beurre
- Fromage
- Herbes médicinales (pour infusions, cataplasmes…)
- Pack d’eau

USTENSILES DE CUISINE

Urgent : du gaz pour les cuisines !

de quoi faire des conserves pour ne pas perdre les gros arrivages de légumes
- stérilisateurs
- pots/bocaux

On lance aussi un appel aux personnes qui souhaiterait donner un coup de main pour faire des conserves. On a vraiment beaucoup de légumes mais pas forcément les moyens pour les transformer.

On cherche aussi

- Couteaux éplucheurs/économes
- Sacs congélation
- Sacs poubelles
- Caisses rangement gros format
- Jerrycans
- Bouteilles de 1 et 5 litres pour l’eau/jerricans
- Matériel de cuisine gros volumes (restauration collective), poêles, assiettes,
- Gros bruleurs à gaz
- Bilig (crepes)
- Couteaux de cuisine,
- Pousse-pousse savon à main
- Produit vaisselle
- Thermos et des cafetières
- Cafetières italiennes
- Tupperware
- Aluminium alimentaire
- Petites bouteilles plastique (50 cl)

VÊTEMENTS

On n’a pas besoin de plus de vêtements, on a des problèmes de stockage !

Il y a juste certaines affaires qui manquent un peu comme :

- Imperméables, etc. (à capuches !)
- Chaussettes
- Bottes de pluie
- Caleçons longs, collants, sous pantalons
- Caches-col
- Gants chauds et type jardinage
- Echarpes, bonnets, cagoules
- Sacs à dos cirés/normaux
- Ceintures.

COMMUNICATION

- Ordinateurs supportant les données video, cartes video, disc dur externe
- Radios FM portatives et petites si possible
- Talkies walkies
- Stylos, jumelles, piles (AAA et AA), peinture (rose), marqueurs, feutres vélédas, pochettes plastiques pour protéger les cartes géographiques
- Ramettes papier
- Ralllonges / multiprises / enrouleurs
- Chargeurs piles
- Chargeurs divers (ordis, portables..)

La Châtaigne demande aussi (à amener là bas SVP) :

- Tableau noir/craies ou velleda/feutres
- Panneau en liège, post-its et punaises
- Gomme
- Film plastique (rouleau)
- Carnet

DÉPLACEMENT

- Vélos et matos de réparation (rustines, pneus, chambres à air) // bikes and bike repair materials (tire patches, tires, inner tubes)
- Essence

PROTECTION

à amener au camp Hors Contrôle entre les Domaines et la Rolandière

- Parapluies a grosse canne de bonne qualité (protection contre flashball !)
- Masques à gaz
- Lampes
- Lampes frontales
- Lunettes plongée/ski
- Mousse
- Protections physiques (bras, jambes..)
- Enceintes
- Des instruments kamikazes pour égayer les barricades

MATÉRIEL DE JARDINAGE

à amener au camp Hors Contrôle entre les Domaines et la Rolandière

Outils (pelles,pioches etc..)
- Serres
- Baches

MATÉRIEL DE CONTRUCTION/OUTILS

N’hésitez pas à regarder dans votre grange, faire un tour à la déchetterie du coin, ….

APPEL des Chat Teignière-es pour Matos précis

A amener à la Chataigne SVP

- Rubalise
- Scotch alu et répare bâche
- Gouttières.
- Plomberie : tuyaux plutôt flexibles, avec embouts, jonctions, robinetterie adaptables, pour installation de l’eau « courante » depuis la cuve au-dessus de la cuisine.
- Poêles, tuyaux et coudes de poêle.
- Lino.
- Containers et bidons alimentaires pour stockage et transport d’eau potable (dont bidons bleus de 200L récupération d’eau)
- Paillassion/serpillères
- Tôles transparents
- Chargeurs universells
- Lampes 12V
- En général tout qui se branche sur allume cigare
- Transfo 12V -> 220V
- Fers à béton
- Extincteurs
- Peinture acrylique ou bombe
- Boulons de 8mm avec rondelles
- Grillage à poules
- Lampes à pétrole
- On avait 2 forges à la Chataîgne et les flics les ont saisies. On en cherche d’autres

Pour l’épineuse question du transport de matériaux :

- cabas/sacs plastiques solides
- brouettes (avec grosses roues si possible, car terrain accidenté et mou), charrettes, chariots tout-terrain…
- bêtes de trait et matériel adéquat qui va avec.
- hélicoptère ?
- toute autre idée est la bienvenue pour le transport manuel de matos lourd et/ou « grand » sur terrains compliqués…

Et toujours la liste plus générale

à amener à Montjean sur la route de Notre-Dame à Grandchamps

- Boulons / vis / écrous
- visserie en 50/70/90/11/210/240
- tuyaux poeles
- groupe électrogène
- visseuse
- foret métaux
- foret bois
- meuleuse
- masse
- disque à tronçonner
- disques à barber
- scie circulaire
- scie sauteuse
- scie cloche
- marteau à coffreur
- panne bois
- palettes
- planches 27 mm
- bois de charpente 75/200
- tout bois de construction
- parquet
- tout revetement sol
- petite botte de paille seche
- grosse sangle -> attache poid lourd
- malle métalique
- Scotch résistant
- Rubans (à tuyau électrique)
- Echaffaudage
- Outils : marteaux et masses, scies, tronçonneuse, haches, merlin, cordes
- Baches (et baches thermiques)
- Bombes de peinture
- Pinceaux
- Peinture en pot : noir, vert, rouge, ardoise
- Essence
- Isolants divers
- Toles ondulées
- Gros élastiques / tendeurs
- Chéneaux avec crochets (en gros, des gouttières)
- Bidon de récupération d’eau : 200L, 500L, 1000L
- Rallonges et multiprises

MATÉRIEL D’ESCALADE

- Cordes de 6 ou 7mm pour prussiks, mousquetons, polypropylène de 4 et 10 mm, baudriers

AUTRES

- ballons à gonfler
- sifflets

SOUTIEN FINANCIER

C’est aussi possible en envoyant des chèques à l’association « Vivre sans aéroport »

“Vivre sans aéroport” :
La Primaudière
44130 NDDL

- pour faire un virement :

La Banque postale
Etablissement 20041
n° de compte : 1162852D032
IBAN : FR83 2004 1010 1111 6285 2D03 236
BIC : PSSTFRPPNTE

Merci d’avance

Pour faciliter votre orientation, voici des cartes de la zone :

From Expulsions
From Expulsions

Carte 1 et 2 état de zone 19 Octobre : 1 très détaillé 2 pareille très détaillé

Carte mise a jour 20/10

From Expulsions

Meilleure résolution de carte pour imprimer ICI (mise-à-jour le 19/11)

Nouvelle carte bon résolution, mise a jour 21/11 ICI

Informations sur la situation

Il est possible d’être informé de ce qui se passe sur place sur ce site, où nous donnons petit à petit les infos. On essaye aussi d’y indiquer les barrages de flics sur les routes mais ce n’est pas toujours évident.

En arrivant sur la zone, écoutez radio Klaxon, notre radio pirate qui donne des infos en temps réel sur 107.7 FM

Du 3 au 10 décembre : arrêtés préféctoraux autorisant la fouille de véhicules pour Vigneux de Bretagne et Notre dame des Landes : 1 Interdiction pour le transport de Carburant et 1 interdiction pour le transport des explosifs, produits inflammables, feu d’artifices entre le 3 et 10 décembre. Ca veut dire qu’il aura eventuellement des fouilles des vehicules prévues !

Accès

Voir accès et contact.

Accueil

On vous invite à passer au point accueil installé à l’entrée du « Hors Contrôle », campement installé dans un champ le long de la D81 (de Vigneux à Fay) entre la Vache Rit (lieu-dit « Les Domaines ) et le lieu-dit la Rolandière. Vous y trouverer des informations sur la lutte, des cartes, et des personnes pour répondre à vos questions.

On peut y manger, s’y reposer et y trouver des habits chauds.

Sur place il y a des dortoirs, c’est à dire des barnums avec des matelas, si vous venez en tente, pensez bien qu’il fait froid, des bons sacs de couchage sont très utiles. Un kit des affaires que tu devrais avoir avec toi pour tenir bien :

- bottes et chaussures chaudes, si possible imperméables
- vêtements chauds imperméables
- lampe frontale et piles
- plusieurs paires des chaussettes, le plus possible
- une carte de la ZAD imprimée et si tu veux qu’elle tienne, plastifiée
- la brochure juridique imprimée (dispo ici)
- les numéros de la legal team, 0675309545 et celui de la medical team, 06 43281597 sur toi
- maalox/xolaam et sérum physiologique

On cherche encore des barnums, ou autres structures mais aussi des meubles de rangement pour pouvoir libérer la Vache Rit. On cherche aussi des chauffages à gaz ou pétrole, des matelas et des couvertures. Faites-nous signe si vous pouvez nous prêter ça, par exemple par mail à zad@riseup.net !

Numéros utiles

Contact Accueil sur le camp « Hors Contrôle » : 06 32 98 78 36 (Nous sommes pas mal débordés pour organiser toute l’accueil et la logistique des campements, merci d’appeler sur ce numéro seulement si vous ne trouver pas l’info cherchée sur le site)

Contact presse : 06 38 17 36 19

Equipe médicale : 06 43 28 15 97

Equipe Légale : 06 75 30 95 45 ATTENTION Ce numéro sert exclusivement à centraliser les infos sur les arrestations et à organiser le soutien (venir chercher les gens au poste, préparer la défense pour les procès…). Prière de ne pas saturer le téléphone en appellant pour un autre motif.

Si tu es témoin d’une interpellation, appelle ce numéro et donne : une description physique et vestimentaire de la personne arrêtée, ainsi que l’heure, les circonstances et le lieu de l’arrestation. Ne donne aucun nom au téléphone, ne donne aucune infos sur les infractions commises (ex. « mon ami était en train de tagguer »). Si ça ne répond pas laisse un message, avec les infos pour que l’on te rappelle plus tard. Tu peux aussi appeler pour signaler ta sortie de GAV, ou la sortie d’un-e de tes proches. Prière de ne pas saturer le téléphone en appelleant pour un autre motif.

Voir le texte plus détaillé que faire en cas d’interpellation.

Autres

Comment se protéger contre des bombes lacrymo : ICI

un petit manuel de guerilla bocagère ou à télécharger ici

opendocument text - 35.2 ko

Numéros utiles

Contact Accueil sur le camp « Hors Contrôle » : 06 32 98 78 36 (Nous sommes pas mal débordés pour organiser toute l’accueil et la logistique des campements, merci d’appeler sur ce numéro seulement si vous ne trouver pas l’info cherchée sur le site)

Contact presse : 06 38 17 36 19

Equipe médicale : 07 60 26 42 14

Equipe Légale : 06 75 30 95 45 ATTENTION Ce numéro sert exclusivement à centraliser les infos sur les arrestations et à organiser le soutien (venir chercher les gens au poste, préparer la défense pour les procès…). Prière de ne pas saturer le téléphone en appellant pour un autre motif.