Messages de solidarité reçus à partir du jeudi 29 novembre en réponse au début d’expulsion de la ZAD (messages plus anciens : 1, 2, 3). La page est dans l’ordre chronologique avec les messages les plus récents en haut. Ici, les actions de solidarité décentralisées dont nous avons eu connaissance et là les communiqués de groupes ou d’organisations. Courage et rage à tou-te-s celleux qui luttent contre ce monde !


Messages reçus le 13 décembre

A tou(te)s les zadistes, de partout,

ils tentent encore une fois de diviser le mouvement, ils annoncent encore qu’ils vont expulser tout le monde, ils promettent encore qu’ils vont tout péter …

Bref, la décision (sous une pression a priori énorme) de la « Justice » n’a au fond que précipité les choses.

Ils stigmatisent encore et toujours les « violences » des « Black Blocks » : à chacun d’entre nous de ne pas oublier que, sans eux, sans défense enragée des barricades, le ventre mou d’une population nourrie depuis toujours aux communiqués AFP (la voix de son maitre depuis 70 ans …) aurait à peine entendu parler de Notre-Dame des Luttes.

Eux (état-ayrault-vinci) s’arrogent tous les droits.

Nous n’avons pas le droit, quant à nous, de renier les nôtres, aucun des nôtres, molotov ou marteaux, courriers ou banderoles, réunions publiques ou ravitaillement de la Zone, Historiques ou Zadistes d’Octobre (ou d’après …), nous participons tous à cette révolte, et devons préserver notre arme la plus entravante pour les forces du chaos : une Union indéfectible. Si demain notre union se morcelait sous le boutoir de leurs stigmatisations de parties de notre bloc, après-demain, la lutte s’arrêterait, et ils auraient encore gagné, ici, et donc ailleurs. Ils auraient les mains libres pour tous leurs autres projets (EPR, THT, TAV, pour ne nommer que les plus énormes).

Accepter de renier certains des nôtres, c’est entamer la division. Entamer la division, c’est perdre. Perdre ici, c’est perdre partout.

Plus que jamais, « libérez la Zad » & « vinci, dégage, Résistance et Sabotage ».

Betek an trec’h !

Un Nazairien toujours aussi enragé


La journée risque d’être longue aussi je vous envoie tout mon soutien de loin, regrettant de ne pouvoir être des vôtres ce jour.

En pensant à vous, j’ai repensé à deux éléments anecdotiques.

1 – Le sieur Auxiette, président du Conseil Régional et autoproclamé autocrate des Pays de la Loire, a été fonctionnaire de l’Éducation Nationale dans une autre vie. Et il semblerait qu’il continue à payer ses cotisations à l’UNSA. Ce syndicat autonome (à ne surtout pas comparer à d’autres autonomes) est une sorte de CFDT bis, toujours prompt à défendre les intérêts des patrons avant celui des salariéEs. L’UNSA est majoritaire chez… les CRS ! (et aussi à Cofiroute-Vinci). L’UNSA Police assure aussi le très brutal service d’ordre du PS. Peut-être que cela explique le côté maniaquo-répressif du sieur Auxiette.

2 – Notre Dame des Landes se situe à environ 25 Km de Saffré, village du bocage de Loire Atlantique rendu célèbre il y a 70 ans par un maquis de la Résistance à l’occupant nazi et aux collabos de la Milice. La milice de Vichy est remplacée par la milice de Vinci, mais la résistance est toujours là. Après le maquis de Saffré, le maquis de ZADé !

Tenez bon !

Solidairement,


Bonjour à tous,

Je pense bien à vous et suis scotchée au site pour avoir des nouvelles. Bon courage à vous tous et vous en avez déjà beaucoup. On n’est pas sur place mais on aimerait aider par n’importe quel moyen et résister avec vous ! Tenez bon, on arrive !

Ci-joint de très belles estampes de la révolte de mai 68 qui sont toujours d’actualité !

À bientôt à la manif de Nantes samedi prochain et sur le terrain,


Cher-e-s Zadists adoré-e-s,

Il fait froid today mais je pense à vous très fort et le père noël a fait quelques petites courses en avance ce matin pour réchauffer les mains, les oreilles et le bout du nez de la résistance, il lui manque un traineau et des rennes pour venir vous les apporter mais faisons confiance au réseau d’amis qui se mobilisent de plus en plus. Tenez bon, plus ça va plus on décoince des choses de notre côté pour vous aider et vous soutenir, on parle aux gens, on explique. Courage et amour à vous face aux playmobiles. Le pire pour eux c’est que eux aussi ont besoin d’amour, d’eau fraîche, d’arbres, de verdure et d’animaux vivants, mais ils ne le savent pas encore. C’est une question de patience, c’est à dire d’endurance, une des vertus politiques cardinale selon Arendt. Pour être plus explicite, vous « souffrez » volontairement la bêtise et l’immaturité de l’Etat-Vin$$i-Fricfric (et concrètement, sa violence). C’est héroïque.

Toujours sur le plan politique, je voudrais expliquer aux gens qui vous traitent d’antidémocrates dans les commentaires des articles de journaux mainstream, qu’il y a deux types de démocraties : la démocratie directe et la démocratie représentative, c’est à dire indirecte. La démocratie directe, c’est quand chacun est consulté. L’Etat français c’est de la démocratie indirecte. On ne vote que pour déléguer notre pouvoir individuel à des gens qu’on ne connaît même pas et qui ne cherche pas à connaître nos idées ou nos désirs. Pour preuve, le peuple français n’a pas été consulté pour décider si oui ou non on construit un aéroport à NDDL. Démocratie indirecte, c’est une façon de dire qu’on a en fait confisqué la démocratie… Alors antidémocrates ? Ben c’est celui qui dit qui est…

Et vous, ce que vous faites à la Zad, c’est encore plus évolué que la démocrati,e comme mode de de réflexion-décision-action : c’est de l’autogestion, c’est-à-dire qu’il n’y a plus de chef, plus de centre, plus de soumission, plus d’attente, plus d’ennui, plus de faux-semblant, plus de masques, plus de rancoeurs… A la place, de la liberté, de l’affirmation de soi, de l’autonomie, de l’ouverture, une joie magique et profondément ancrée dans chaque moment présent !

Alors pour tout ça, énormes bisous et toute la chaleur spirituelle que je peux dégager de mon petit être pour réchauffer votre moral !